AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 Lukas Doiski: les rêves sont ce qui nous fait vivre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 19

MessageSujet: Lukas Doiski: les rêves sont ce qui nous fait vivre   Sam 17 Mar - 23:39

Lukas Doiski
feat Igor Nehaus

SURNOM : » il y a très longtemps on l’appelait « le troisième bras
SEXE :Masculin
NÉ(E) LE : 24 août
NATIONALITÉ : Russe
GROUPE : Perdu
ADHÉSION : Rêveur
STATUT : aucun statut particulier


Physique
.

TAILLE : 169 cm
POIDS : 56 kg
CORPULENCE : Plutôt maigre aux épaules larges
PEAU : Grise, sûrement à cause du manque de lumière.
CHEVEUX : Courts tombant sur le front, brun clair
YEUX : Un oeuil noir, l'autre oueil est cahcé par un cache-oeuil.
AUTRE(S) : Sue beaucoup et à un orteil en moins.

Personnalité
.

ORIENTATION SEXUELLE : bisexuel
QUALITÉS : Il a une grande expérience de la vie en général, aime travailler en équipe, de nature sportive, il est connu pour toujours pousser ses recherches plus loin et provoquer lui-même les changements attendus
DÉFAUTS : un peu aigri parfois, il semble plus vieux qu’en réalité et il a un air strict. Il est parfois trop aventureux et ne réfléchit quasiment plus du tout. Il a également une mémoire extrêmement sélective.
GOUTS : : il aime tout ce qui peut le pousser à essayer de nouvelles choses et apprécie le confort d’une cambre comme la beauté des grands espaces.
RÊVE(S) : Acquérir le savoir suprême et le répandre dans le monde
PEUR(S) : Sa seule peur est de refaire plusieurs fois la même erreur.
SECRET(S) : Il aurait perdu son oeuil lors d'un combat contre un ours dans le cerce polaire.
AUTRE(S) : Il aime ranger les objets par ordre de grandeur.

Passé
.

« Depuis tout petit, je cherche à savoir de quoi est fait le monde »

Être né un 24 août est franchement banal, c’est vrai c’est pas comme si Lukas Doiski était né un premier avril ou un 25 décembre. Il est simplement né, à Moscou de l’union d’un couple heureux. Ni sœur, ni frère, juste lui seul. A son 12ème anniversaire, il reçut un Atlas, très cher à cette époque, contenant des photos de nombreux pays. Il était fasciné par ce monde qui lui était proposé, qui l’invitait à vivre sa vie pleinement. Alors grandit en lui une idée: s’il arrivait à vivre toutes les expériences possibles que lui offrait la condition humaine, alors il aurait acquis le savoir suprême, comme une clé qui lui ouvrirai la voie vers un tout nouveau mode de pensée.


Et on se doute qu’il en a vécu des expériences. Ce qui peut fasciner chez lui c’est sa capacité à accepter le bon comme le mauvais, et il commettait même des erreurs volontairement pour ne plus avoir à les reproduire. Cet entêtement lui à d’ailleurs coûté son oeuil, mais il arrive très bien à se contenter d’un seul oeuil pour apprécier la vie. Mais, alors que sa jeunesse le poussait inexorablement vers la découverte, il en fît une en rentrant chez lui après un voyage en campagne. Ses parents étaient morts à cause d’un coup de tonnerre passé trop près des murs de la maison. Une mort bête, simple, et sûrement sans douleur. C’est ce qu’il aurait voulu pour eux, bien qu’il les méprisait parfois pour avoir eu une vie aussi simple.
Une fois son diplôme de médecine obtenu (à seulement 22 ans), il voyagea des années. Et au bout de ses 27 ans d’existence, il s’allongea un jour dans l’herbe, regardant le ciel blanc qui annonçait de la neige, et se dit qu’il avait peut-être trop fait, et qu’au final il avait tout fait. Il se rendit alors devant un temple d’une secte, qui ressemblait d’avantage à une bibliothèque qu’à un temple, et il découvrit un livre étonnement vieux dans lequel il y avait une carte. Elle ne ressemblait à aucun continent, à aucun pays, peut-être était-elle imaginée, ce qui excita Lukas au point de voler le livre. Alors qu’il était tranquillement sur le chemin du retour, un bruit sourd retentit. Du sang, partout, sur le sol, sur les murs, la brume du soir qui grandissait, et Lukas, devant le cadavre ensanglanté d'un membre de la secte. Comment était-il arrivé là? La main du cadavre semblait bouger, pointant du doigt ce livre que Lukas portait, et gémit ces quelques mots: "vous êtes en grand danger". Puis le trou noir, une partie de sa mémoire comme envolée...


C’est le lendemain, ou même plus tard encore, qu’il se réveilla à Gefängnis, dans une déchetterie de Close. Des images floues dans sa tête, l'image d'une ombre terrifiante et gigantesque qui s'abattait sur lui. C'était sans doute son imagination. Pour la majorité des détenus, la prison est un lieux triste et dangereux dans lequel règne la souffrance. Mais pour Lukas, c’est un tout nouveau monde à explorer, une opportunité qui lui rappelle que sa vie n’est pas finie. Il s’est vite intégré au groupe des rêveurs grâce à son expérience et à ses diplômes. Son but est maintenant de d’explorer tout les moindres recoins de la prison et de découvrir tout les secrets qu’elle renferme. Et surtout, surtout, retrouver ce livre qui l'intrigue tellement, et cette carte qui n'est certainement pas celle de la prison, mais d'un autre monde encore inexploré...


Il lui arrive parfois de se poser autour d’un feu pour raconter aux natifs les merveilles du monde extérieur, sans nostalgie ni regrets de son ancienne vie qu'il a espoir de retrouver un jour.



Fin?


M o i


AGE : Mental ou réel?
AVIS SUR JAIL WORLD : Seems legit
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? J'ai vu l'adresse du site lors d'un rêve dans lequel j'ai tué 6 personnes
AUTRE(S) ? J'aime quand les règles d'orthographes sont respectées...
ACTIVITÉ : autant que tu veux baby/7 jours.
[center]


Dernière édition par Lukas Doiski le Dim 18 Mar - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître
avatar

MESSAGES : : 134
STATUT : : Reine.

MessageSujet: Re: Lukas Doiski: les rêves sont ce qui nous fait vivre   Dim 18 Mar - 10:42

BIENVENU À GEFÄNGNIS, LUKAS.
Drôle de personnage que ce Lukas, il trouvera tout à fait sa place parmi les rêveurs. Il reste cependant un point à éclaircir : la raison de son envoie à Gefängnis. Est-ce parce qu'il a volé ce livre ? Cela me semble un peu léger, et pour revenir sur ce point, s'il existe une carte de l'île quelque part dans le monde réel, ce serait plutôt dans un coffre cadenassé et sous surveillance extrême. Pour l'arrivée à Gefängnis, elle se fait devant Grausamkeit (cf le contexte), mais à la limite ça ce n'est pas grave, je conçois tout à fait qu'une personne préfère oublier ce petit entretien. Voilà, il y a donc quelques modifications à apporter à l'histoire, et tout sera bon pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 19

MessageSujet: Re: Lukas Doiski: les rêves sont ce qui nous fait vivre   Dim 18 Mar - 17:46

Enfin finie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître
avatar

MESSAGES : : 134
STATUT : : Reine.

MessageSujet: Re: Lukas Doiski: les rêves sont ce qui nous fait vivre   Dim 18 Mar - 20:03

Iiih, le passage avec la main du cadavre. Épique. J'aime. Et donc, tout me semble correcte. En espérant que Lukas trouvera son bonheur à Gefängnis :

TU ES MAINTENANT VALIDÉ ! BONNE CHANCE À TOI ET N'OUBLIE JAMAIS : LES TROIS DIRIGEANTS GARDENT UN ŒIL SUR TOI...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lukas Doiski: les rêves sont ce qui nous fait vivre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lukas Doiski: les rêves sont ce qui nous fait vivre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?
» Philémon et Baucis
» Lizzie - Les émotions simples sont les plus difficiles à vivre.
» LEVI - « Les fous ce sont ceux qui acceptent de vivre comme du bétails » Felinae, sous-chef
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: RÈGLES & ADMINISTRATION :: ➢ Dossiers des prisonniers :: » Condamnés-