FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 Le souffle légendaire du temps...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 91
NAISSANCE : : 16/08/1993
ÂGE : : 24
STATUT : : Âme Errante

MessageSujet: Le souffle légendaire du temps...   Mer 21 Mar - 16:30


LE SOUFFLE LEGENDAIRE DU TEMPS...
Ce doux vent qui vient caresser les cheveux, puissant, on finit par le suivre inconsciemment. Douce rêverie, celle des fées et des elfes, être compagnons de l’air et du vent. Oui, souvent Elena s’était postée non loin de quelques conteurs, dans l’espoir d’entendre l’un de leurs nombreux récits. Ici-bas, les contes étaient répandus si bien, qu’elle les connaissait tous voilà pourquoi, ceux des perdus étaient bien plus beaux à ses yeux. Ils parvenaient à ses oreilles comme le chant envoutant des oiseaux. Rien de plus magnifique, rien de plus suave. Car enfin, nul besoin de croire qu’il faut être entouré pour être heureux, qu’il faut être conforme à ce que la norme attend. La jeune rêveuse à grandit en apprenant que peu importe ce qui peut bien circuler autour, qu’importe ce que l’on dit, la simplicité et le naturel sont les véritables beautés. La nature offre des merveilles et même si les perdus semblent croire le contraire, Gefängnis est un monde qui renferme de prodigieux secrets. Un monde sans pareil, en poussant une branche, en parcourant les forêts…Il suffit d’ouvrir les yeux pour que la curiosité soit éveillée.

Pourquoi changer ? Le changement n’a rien de bon. Elena, elle, reste fidèle à ses idéaux et ses pensées bien qu’elles ne soient stables. La jeune femme ne peut s’empêcher de vouloir s’évader, non pas par le corps mais par l’esprit. Ainsi, chaque parole prononcée, chaque mot et chaque phrase à le pouvoir de sonner dans son esprit comme une véritable histoire enchantée. Elle-même vit son propre conte car enfin, tout un chacun n’est que le propre héros de son aventure, comme un destin qui évolue quand les pages se tournent. Voilà pourquoi elle aime les contes et les histoires, parce qu’elle le sent, ils renferment des secrets qui ne demandent qu’à être découverts.

C’est en s’imaginant ces êtres de rêves que sont les sylphes qu’Elena est partie ce jour-là. Marchant comme à son habitude d’un par nonchalant, errant sans réel but…Fermant les yeux et se laissant emporter par la voix de l’air et du vent, un sourire s’affichant sur son visage, comme l’enfant émerveillée…Mais, dans le fond, Elena n’est autre qu’une enfant aillant grandit trop vite, la cruauté du réel l’ayant rattrapée bien trop tôt. Ce malheur s’abattant comme le tranchant d’un poignard aurait pu la blesser au plus profond et la rendre mauvaise, pourtant l’effet fut inverse. Sa seule et unique envie fut celle d’honorer l’Ancienne et inconsciemment, elle devint comme elle, bercée par ce que certains nommerait des futilités et faisant d’elle, une jeune femme à l’esprit aussi fuyant que l’écume des vagues.

La voici marchant, pareille à une ballerine, les mouvements pleins de grâce et l’esprit serein…semblant imperturbable, comme si ce qui l’entourait n’était finalement que secondaire. Elle tournoyait sur elle-même, au rythme de la brise attirante qui soufflait ses cheveux hirsutes et caressait ses pommettes aux teintes surprenantes. Les yeux clos, elle trébucha soudainement, pour finir par s’écrouler au sol, se brûlant légèrement contre le sable dont elle ne remarqua la présence qu’une fois à terre.
Accompagné par l’air, il lui fouettait les jambes comme si elle eut été une intruse. Elena éclata de rire, se tournant sur le dos, jambes et bras écartés comme un ange dans la neige fraîche. Si une quelconque présence l’avait observée, elle l’aurait certainement prise pour une folle mais cette idée ne fit qu’accentuer le rire de la jeune rêveuse. Lentement, elle finit par s’asseoir. Elle frotta ses avant-bras et son visage car les grains la dérangeaient.

Elena observa ce qui l’entourait et, nul doute n’était possible, elle se trouvait au cœur des plaines venteuses. Elle l’avait déjà compris précédemment car le sol et le vent était typique de ce lieu merveilleux. A dire vrai, elle aurait pu se repérer dans Gefängnis les yeux fermés, elle connaissait le pays comme sa propre maison. Soudain, ses yeux s’arrêtèrent sur un ombre qui se dirigeait vers elle. Le vent et le sable qui se soulevait de parts et d’autres des plaines, l‘empêchaient de bien comprendre qu’elle était cette personne qui semblait flâner tout comme elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le souffle légendaire du temps...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: QUART SUD :: ➢ Plaines venteuses-