FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 Retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chimère
avatar

MESSAGES : : 48

MessageSujet: Retrouvailles   Lun 9 Avr - 20:22


Cela faisait un certain temps que Luh n'était pas retournée la voir. Il avait passé pas mal de temps dans la région Ouest, travaillant dans un petit village niché aux aborda de la forêt. Les arbres étaient bien différents de ceux de la forêt de cuivre dans laquelle il avait grandi. Key, sa louve à la patte mécanique n'aimait pas trop cet endroit. Ses articulations avaient tendance à rouiller légèrement et Luh était obligé de les huiler plus souvent que d'habitude. Il y avait passé une bonne période malgré tout. Comme toujours Luh avait réussi à cacher son secret. Il se demandait toujours si son déguisement était efficace ou si les gens préféraient ne pas savoir. Après tout il travaillait efficacement et pour presque rien. C'était peut-être de l'ignorance intéressée.

Il avait passé des après midi entiers à errer dans cette forêt, ne s'aventurant cependant pas trop en profondeur car il savait que des créatures sauvages s'y cachait. Des créatures autrement plus dangereuses que des loups. Il se plaisait cependant à observer les oiseaux mécaniques, à écouter leur chant cuivré. Les étrangers disaient que dans l'autre monde les oiseaux étaient faits de chaire et de "plumes". Il n'avait pas la moindre idée d'à quoi pouvaient ressembler leurs oiseaux. Il aimait ceux de Gefängnis. Des oiseaux métalliques, tout comme lui. Les chimères étaient sans doutes les seuls à comprendre la beauté de cet endroit que les autres qualifiaient de prison.


Un beau jour il se décida pourtant à quitter la zone ouest du pays pour retourner vers la forêt de cuivre. Il avait réussi à accumuler pas mal d'argent, ce serait suffisant au moins pour le voyage, mais il faudrait tout ou tard qu'il se réinstalle quelque part et retrouver un emploi. Ses économies partaient toujours bien vite, bien qu'il ne soit pas du tout dépensier. Il essayait d'en utiliser le minimum, chassait quand il pouvait, dormait à la belle étoile, mais tôt ou tard il finissait par devoir revenir vers la civilisation. Ses voyages étaient solitaires, il empruntait des routes que seuls les errants comme lui connaissaient. S'il passait presque toutes ses nuits seuls, il lui arrivait de partager un bon feu avec quelqu'un, homme ou chimère peu importait. On ne se posait pas de questions, on profitait juste de la compagnie de l'autre. Un peu de chaleur humaine, il en faut de temps en temps, même si elle ne paraissait pas indispensable à Luh. Il avait Key. Elle était sa seule amie, son compagnon de toujours. Ils étaient pareils tous les deux, des solitaires.

Les gens c'était toujours compliqué. Il fallait toujours...parler. Lui il aimait le silence, le calme. Ne pas avoir à donner d'explications, à se justifier. Être qui il est sans avoir à se cacher.

Malheureusement il ne pourrait jamais lui révéler la vérité. Il tâcherait de se racheter en veillant sur elle, mais il savait que ça ne suffisait pas. Il aurait pu agir, la sauver, mais il avait fui comme un lâche. Il s'accorda un moment de pause, regardant la maison de loin, entourée par les arbres de cuivre. Même si la revoir entraînait toujours la résurrection de souvenirs douloureux, il en était tout de même heureux. À peine eut-il fait un pas en direction de la maison que Key bondit en avant avec un jappement de joie. Elle avait toujours bien aimé Elena, même quand elle venait de la connaitre. Key devait surement sentir qu'elle comptait plus pour Luh que les autres humains, lesquels lui étaient totalement égaux soit dit en passant.


L'endroit n'avait pas vraiment changé depuis la dernière fois. Ça devait remonter à quelques mois maintenant. Il n'avait pas vu passer le temps à vrai dire. Le ciel commençait déjà à rougir avec la fin de la journée. Il espérait qu'elle serait là et qu'elle le laisserait rester pour la nuit. Il avait plu en abondance et la terre étaient encore boueuse. Il était face à la porte, Key grattait le panneau de bois d'un air heureux et finalement Luh se décida à l'imiter. Il toqua et bientôt la porte s'ouvrit. Elle n'avait vraiment pas changé durant tout ce temps. Il lui sourit, comme toujours.

-Salut Elena ! Je suis enfin revenu dans notre bonne vieille foret de cuivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 91
NAISSANCE : : 16/08/1993
ÂGE : : 24
STATUT : : Âme Errante

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 11 Avr - 20:18


Retrouvailles
Elle le sentait, il serait bientôt de retour. Tout comme elle, il vivait en marge de la population de la prison, si ce n’est plus. Voilà bien des mois maintenant, qu’il ne lui avait pas rendu visite, pourtant elle savait qu’il ne l’oubliait pas. Elena non plus ne pouvait l’oublier, c’était sans nul doute, l’une des seules personnes qu’elle appréciait réellement au sein de Gefängnis. Ce qui était étrange, c’est de se dire, qu’ils se connaissaient tout deux mais tout en passant d’agréables moments ensemble, elle avait toujours senti que quelque chose les empêcher de réellement les rapprocher, les poussant à se confier l’un à l’autre. Malgré tout, Elena gardait depuis le début une confiance aveugle en ce jeune homme et ce, plus qu’en quiconque. Si lui ne lui disait pas toujours, elle de son côté, lui parlait avec facilité.

A dire vrai, elle commençait à s’impatienter. Elle voyait que le changement de saison était arrivé et habituellement, il était déjà revenu à cette période de l’année, de ce fait, elle se voyait à la fois inquiète et désireuse de la revoir. Oui, il lui manquait réellement. Il faisait partit des personnes dont elle avait besoin. Avec lui, elle sentait bien et ce, même dans le silence. Ils n’avaient pas toujours besoin de se parler et c’est ce qu’elle aimait. Cet être était véritablement capable de l’apaiser.

Cependant, elle le trouvait souvent triste ou peut-être…est-ce simplement cette distance. Une chose ‘l’avait toujours froissée, c’était de voir, que rien ne le retenait. Sans attaches, chaque année, elle le regardait reprenant la route, sa silhouette qui s’éloigne à l’horizon. Malgré tout, elle n’arrivait pas à le lui reprocher. Elle avait compris que c’était dans sa nature et ainsi, elle avait pris l’habitude de l’attendre chaque année. De plus, elle voulait le rendre heureux et lui montrer combien elle était enchantée de le revoir. Elle souhaitait voir de belles risettes s’affichaient sur son visage si souvent fermé.

Cette journée était tout à fait commune. Elena était dans sa maisonnette héritée de l’Ancienne. Un lieu cher à son cœur. Il lui arrivait parfois de partir de vivre quelques temps en nomade tout comme lui, mais cela resté très rare. Elle préférait rester ici car, ce lieu lui correspondait vraiment, elle y avait mis toute son âme pour qu’il continue à vivre tout an l’ayant néanmoins adapté à son style de vie, pour le moins actif. Il est certain que lorsqu’elle vivait en compagnie de l’Ancienne, sa vie était plus calme sans être monotone.

Elle était en train de sortir de sortir, pour s’asseoir sur les marches du devant de la maison. Elena voulait simplement observer les animaux, qu’ils courent, nagent ou volent, elle adorait les regarder et parfois, elle arrivait même à les approcher. Vivre au cœur de la forêt était un avantage pour elle. Elle aimait cette vie et ne l’aurait pour rien au monde changée. Certains la pensaient en marge parce qu’elle agissait différemment, mais elle ne le voyait pas comme cela et puis après tout, il n’y avait rien de malsain dans sa manière de vivre.

Elena n’avait pas vu le temps passer et alors, qu’elle reprenait lentement le cours de ses pensées, elle réalisa soudainement que quelqu’un approchait. Un sourire vint illuminer son visage, répondant à celui qu’il lui adressait. Elle se releva folle de joie.
    « Salut Elena ! Je suis enfin revenu dans notre bonne vieille forêt de cuivre ! »
Elle fonça vers lui et lui sauta au cou. Oui, elle était vraiment heureuse de le revoir. Il serait peut-être surpris par son attitude, mais elle s’en fichait. Avec lui, elle voulait être naturelle, elle savait qu’il ne la jugerait pas. Elle se reprit tout de même, tout en continuant de le tenir par les bras. Elle le regarda les yeux brillants. Elle le voyait comme un grand frère, pourtant aussi étrange soit-il, elle était bien la plus vieille de deux.
    « LUH ! Comment vas-tu ? Oh…J’ai hâte d’entendre me conter tes dernières aventures ! »
En véritable enfant, elle aimait les histoires et lui, avait toujours tant de choses à lui raconter. Elle l’attira sur le perron et lui indiqua les marches avant de s’asseoir. Encore toute excitée, elle replaça ses cheveux toujours en broussailles.
Oui, Luh était de retour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère
avatar

MESSAGES : : 48

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Lun 23 Avr - 19:28

Sans qu'il s'y attende, la jeune fille le prit dans ses bras. Elle semblait si contente de le voir! L'espace d'un instant il fut quelque peu interloqué, mais après tout cela faisait si longtemps qu'il était parti... Il la serra à son tour dans ses bras, souriant lui aussi. Il était heureux de retrouver son amie.

-LUH ! Comment vas-tu ? Oh...J'ai hâte d'entendre me conter tes dernières aventures !

Elle le regardait avec ces grands yeux brillants dont elle avait le secret. Elle avait beau être plus âgée que lui, il la trouvait toujours un peu gamine, mais après tout il avait ce même caractère serein depuis qu'il était enfant. Des fois lorsqu'il pensait à leur amitié il se demandait comment cela était possible puisque leur caractères étaient diamétralement opposés. Mais bien vite il laissait tomber ces questions stupides. C'était son amie, envers qui il avait en plus une dette à remplir. Nerveuse, Key leur sautait autour d'un air heureux. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes comme se plaisait à dire ce vieil homme qu'il avait croisé une fois.

-Je serais heureux de tout se raconter, mais laisse-moi d'abord poser mes affaires, c'est plutôt lourd!

Il portait en effet un formidable sac-à-dos duquel pendait toutes sortes d'objets, allant des simples casseroles aux sacs de toile au contenu inconnu. Toute une variété d'objets étaient accrochés un peu partout. De la natte de paille teint tressé muni d'un clochette au porte-clé venu selon toute ressemblance du monde extérieur, Luh semblait collectionner ces choses insolites. C'était ses trésors, souvenirs de ses longues pérégrinations à l'intérieur de Gefängnis. Il se défit donc de son chargement qu'il posa par terre, contre les marches qui accédaient à la maison où il s'assit également. Autant être à l'aise. Il desserra également son écharpe qui lui servait à camoufler la tige de métal qui jaillissait de sa nuque, unique signe visible de son état de chimère. Et alors il se mit à raconter. Après leurs dernières retrouvailles il était parti vers le nord où il restât quelques temps en compagnie d'un groupe de chimères nomades qui avaient choisi de vivre loin des populations humaines pour leur propre sécurité. Ce fut agréable d'être avec ses semblables, même s'il se sentait toujours un peu différent d'eux parce que lui était parvenu à vivre parmi les humains. Même si en vérité en mentant sur son identité il fuyait autant qu'eux. Puis il était parti vers l'ouest, vers la forêt tropicale. Là il s'arrêta un instant et avec un sourire malicieux il se mit à fouiller dans son sac. Il en tira une longue plume dorée qui miroitait avec les derniers rayons du soleil. Il la tendit à Elena.

-Ça c'est pour toi ! Je l'ai trouvée lorsque je me promenais dans la forêt avec Key. Un oiseau a dû la perdre, mais je n'en avais jamais vu de pareille, pas dans notre chère forêt de cuivre en tout cas ! Je me suis dit que ça ferait un bon cadeau.


Il essayait toujours de lui ramener un petit quelque chose de ses voyages. Comme il n'avait pas beaucoup d'argent il s'agissait le plus souvent de trouvailles ou bien d'objets qu'il avait pu obtenir par échange. Mais il fallait dire que cette fois-ci sa trouvaille était bien au-dessus du lot, du moins espérait-il qu'Elena aime son cadeau.

-Enfin bref. Je suis resté quelque temps là-bas à travailler, faire quelques économies, puis j'ai repris le chemin du retour. Ça a été plutôt calme, pas de mauvaises rencontres. Et me voici ! Et je vais sans doute devoir rester dans la région quelque temps alors on aura surement l'occasion de se revoir !

D'un geste fraternel il lui ébouriffa les cheveux. Ses cheveux noirs aux reflets violets qu'il aimait tant. Elle était vraiment unique. Il ne regrettait absolument pas de ne pas connaitre plus de gens, avec Elena ça lui suffisait amplement.

-Au fait ! J'ai aussi amené deux bons lièvres ! On peut dire merci à Key ! Même avec sa patte métallique ça reste une très bonne chasseuse ! J'ai aussi quelque oignons dont on peut se servir. Ça fera une bonne soupe !

Même si Luh était un errant, il aimait aussi de temps en temps se poser quelque part pendant quelque temps, apprécier la vie sédentaire, mais tôt ou tard les chemins le rappellaient à eux. C'était dans sa nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 91
NAISSANCE : : 16/08/1993
ÂGE : : 24
STATUT : : Âme Errante

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 25 Avr - 9:17


Retrouvailles
    « Je serais heureux de tout se raconter, mais laisse-moi d'abord poser mes affaires, c'est plutôt lourd! »
Elena savait qu’elle était parfois trop impatience et c’est ce qui la poussait à en vouloir en savoir plus dès l’instant présent, mais elle savait qu’il le lui tiendrait pas compte. Ils se comprenaient tous deux et c’était probablement en passant outre leurs défauts. Toujours curieuse, elle ne cessait de vouloir entendre de nouvelles histoires et celles de Luh faisaient parties de ses favorites ainsi, elle n’avait pu s’empêcher de les réclamer. Elle lui laissa tout de même le temps de poser son sac, qu’elle n’avait pas vu en réalité, bien trop aveuglée par sa joie de retrouver cet être qui lui était si cher.

Pourtant, il l’avait toujours avec lui, c’était une évidence mais elle était trop enjouée pour remarquer ce qui était habituel. Ce sac c’était son plus gros trésor, il y cachait divers objets, qu’i trouvait à travers ses nombreux voyages. La rêveuse s’amuser parfois à y fouiner, s’émerveillant devant tout ce qu’il pouvait trouver, sans jamais lui prendre quoi que ce soit. Elle était curieuse, mais ces objets étaient ces biens, elle n’avait pas le droit d’y toucher. Pourtant, elle avait dans sa maison, beaucoup d’objets que Luh lui ramenait chaque année lorsqu’il revenait pour lui rendre visite. Elle en avait même exposé certains sur une étagère fabriquée main et mise en valeur par des peintures tout droit sorties de son imagination. Les couleurs faisaient ressortis ces sublimes objets, mais depuis qu’elle avait acheté ces pots de peintures exceptionnels à un perdu, elle n’avait plus jamais eu l’occasion d’en revoir, ce qui avait le pouvoir de la décevoir quelques peu.

La rêveuse avait ses propres trouvailles, ses fabrications, mais il lui tardait de voir qu’allait lui ramener son frère cette année. Lorsqu’elle le vit commencer à fouiller son sac, elle fut tout excité. Elle le vit bien vite, sortir une magnifique plume dorée de sa besace.
    « Ça c'est pour toi ! Je l'ai trouvée lorsque je me promenais dans la forêt avec Key. Un oiseau a dû la perdre, mais je n'en avais jamais vu de pareille, pas dans notre chère forêt de cuivre en tout cas ! Je me suis dit que ça ferait un bon cadeau.»
Non, pas de doute, il la connaissait si bien qu’il ne se trompait jamais. Cette plume était tout simplement magnifique. Elle la prit doucement et ses yeux se mirent à briller, comme ceux d’une enfant qui s’émerveille devant un trésor. Elle la fit lentement tournée dans ses mains et passe les doigts. Un large sourire vint éclairé son visage. Elle sauta au cou de Luh et déposa un baiser sur sa joue.
    « Merci ! Elle est parfaite !...Je ne pourrais rêver de mieux. Je m’en ferais surement un collier, comme ça je pourrais toujours la porter avec moi, elle est si belle. »
Luh conta rapidement les derniers évènements et Elena se rassura, il n’y avait visiblement rien d’inhabituel et, tout se passait pour le mieux, c’était l’essentiel. Se revoir, oui, elle espérait réellement qu’ils pourraient se revoir au moins une autre fois avant que son grand frère ne reparte. Elle savait que se serait inévitable, elle ne voulait l’empêcher, mais elle voulait profiter de lui. La rêveuse se trouvait parfois un peu égoïste de penser de cette manière, mais elle l’aimait beaucoup et elle le voyait si peu, que chaque instant était précieux à ses yeux.

Elle réalisa soudainement que le jeune homme venait de prononcer le nom de « Key ». Dans son excitation habituelle, elle l’avait oubliée, cette louve aussi adorable que sublime. Elena savait qu’elle avait de la chance d’être appréciée par cette louve. Elle n’était pas Luh, mais sa relation avec elle était privilégiée si on la comparait avec les autres prisonniers de Gefängnis. Elle s’approcha de Key et le frotta doucement la tête et puis le cou, avant de tourner son visage vers la chimère.
    « Il n’est pas encore midi, je commencerais à les cuisiner un peu plus tard. Tu me feras bien le plaisir de rester au moins pour cette journée, n’est-ce pas ? »
Elle se releva et de la main qui n’était pas occupée par la plume, elle saisit les oignons et les lièvres qu’il lui tendait. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas mangé de lièvre. Elle pensa tout à coup, qu’elle avait elle aussi des cadeaux pour eux.

Elle rentre dans la maison, posa ce qu’elle avait dans les mains et ressortit rapidement, leurs présents avec elle. Elle se dirigea tout d’abord vers la louve et lui attacha un collier. Elle l’avait créé elle-même, il comportait quelques engrenages et quelques trouvailles qu’elle avait ajoutés.
    « Si tu ne l’aimes pas tu pourras toujours l’enlever, je ne t’en voudrais pas Key ! »
Elle finit par tendre une main à Luh, qu’elle ouvrit, dévoilant en bracelet en fer, il ne se refermait pas tout à fait et elle avait inscrit quelques motifs dessus. Elle l’avait lui aussi réalisé. Elena savait que ce n’était pas grand-chose, mais il venait du fond du cœur.
    « Tu penseras à moi comme ça. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère
avatar

MESSAGES : : 48

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 12 Mai - 20:07

La plume semblait faire plaisir à Elena, une vague de chaleur le submergea lorsqu'elle lui dirigea un sourire. Il aimait aussi l'¡idée qu'elle le garde toujours avec elle, c'était peut-être un peu superstitieux de sa part mais il se disait que comme ça il serait toujours avec elle en quelque sorte. Il aurait voulu que ce moment dure pour toujours. Assis là dans la forêt de cuivre, un moment de paix et de bonheur comme il y en avait peu dans une vie. Mais bien entendu rien ne dure pour toujours. Il fallait s'y faire. Elena se leva et entra dans la maison pour aller chercher quelque chose. Key, assise face à lui, lui lança un regard réprobateur, comme si elle savait exactement ce à quoi à était en train de penser.

-Oui je sais qu'il faudra bien que je lui dise la vérité un jour!


Oui, un jour il serait bien obligé de tout lui raconter à propos de l'ancienne. De sa fuite, de sa lâcheté. À chaque fois qu'Elena lui parlait d'elle il sentait son âme se fendre en deux. Il aurait tellement voulu pouvoir retourner en arrière et tenter quelque chose pour la sauver. Mais c'était trop tard et c'était désormais un fardeau qu'il devait porter. C'était une dette qu'il devait payer en prenant soin d'Elena, veiller à ce que rien ne lui arrive jamais. Et pourtant... il était toujours loin d'elle, sur les routes, fuyant à nouveau ses responsabilités. Il devait peut-être s'installer lui aussi dans cette fôret de cuivre qui l'avait vu grandir? C'est alors qu'Elena revint, portant divers objets dans les mains. Le premier elle l'attacha autour du cou de Key. Il s'agissait d'un collier décoré avec des rouages et divers éléments mécaniques. Même si la louve n'en comprenait pas vraiment l'utilité elle était tout de même capable de comprendre la notion de cadeau. Tout du moins assez pour être reconnaissante. Elle frotta sa tête contre Elena tendrement. Celle-ci tendit alors à Luh un bracelet de métal gravé. Il n'arrivait pas à croire que c'était elle qui avait fait tout ça. Dans son regard se mêlaient surprise, admiration et reconnaissance. Il passa le bracelet à son poignet. Il aimait le contact du métal froid contre sa peau. Il avait toujours trouvé le métal réconfortant, après tout rien d'étonnant puisqu'il était une chimère.

-Tu penseras à moi comme ça.

Son coeur oublia sans doute un battement lorsque ces mots parvinrent à ses oreilles. D'un geste aussi doux que spontané il la prit dans ses bras.

-Tu sais, je n'ai pas besoin de ça pour penser à toi. Je le faisais déjà chaque jour peu importe où est-ce que le chemin me menait.

Prit d'un soudain embarra il se détacha d'elle, perdant son regard dans la forêt. Il n'avait jamais été très démonstratif dans son affection. Surement parce qu'il avait l'habitude d'être toujours seul et que la seule personne à qui il aurait pu en montrer c'était Elena, hors il n'était presque jamais avec elle. En quelques instants Luh avait repris son air sérieux habituel, même si le bleu des marques de son visage semblaient désormais tirer sur le violet. Sa façon de rougir à lui peut-être.

-Enfin bref...Merci pour les cadeaux, c'est vraiment très gentil à toi. Key et moi allons les garder précieusement!

Il lui sourit, mais de cet air distant qui prenait toujours. Comme s'il s'obligeait à s'éloigner émotionnellement de la situation. Il n'avait pas ne laisser envahir par ses sentiments. Il préférait rester rationnel, après tout c'était la clé de la survie en ce monde. Surtout pour un être comme lui. Il secoua la tête comme s'il tentait de faire le point dans son esprit, puis se passant la main dans les cheveux d¡un air embarrassé, il se lança. Il fallait bien qu'il lui demande tôt ou tard s'il voulait s'éviter une ou deux galères.

-Hum...En fait j'aurais un petit service à te demander. Il me reste encore un bout de chemin jusqu'à Close et à vrai dire je suis totalement épuisé. Alors je voulais te demander si je pouvais rester ici ce soir... Seulement si ça ne te dérange pas hein! Je ne veux surtout pas m'imposer!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 91
NAISSANCE : : 16/08/1993
ÂGE : : 24
STATUT : : Âme Errante

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 13 Mai - 15:35


Retrouvailles
    « Tu sais, je n'ai pas besoin de ça pour penser à toi. Je le faisais déjà chaque jour peu importe où est-ce que le chemin me menait. »
Cette phrase eu un effet bien étrange sur la rêveuse. Elle se stoppa sous l’effet de surprise, ne pouvant penser à autre chose. De telles paroles ne lui avaient jamais étaient adressées, c’était bien peu, et pourtant, elle y attacha beaucoup d’importance, tout comme à son câlin spontané. Elle se savait différente des autres aux yeux de Luh, mais il restait distant. Si Elena avait l’habitude de le prendre dans ses bras, l’inverse n’était pas vrai. Bien que la situation ne soit pas totalement différente, elle éprouva un sentiment étrange et inhabituel. C’était probablement de l’embarras, car son visage s’empourpra peu à peu et, alors que la serrait, elle restait raide, sans comprendre. Elle n’arrivait plus à bouger.

Lorsque Luh se détacha d’elle, elle put comprendre, qu’il avait éprouvé le même gène qu’elle. Il n’était surement pas préparé à avoir un tel geste et ce, malgré le fait que tous deux soient proches. Elle le regarda attentivement, alors qu’il évité son regard, se perdant au travers des arbres de la forêt. Elena se mit à jouer avec ses cheveux, tout en continuant d’observer celui qu’elle appelait si souvent son frère. Étrangement, elle trouva soudainement que quelque chose avait changé sur son visage et réfléchissant, elle comprit alors que ce n’était que ses marques, bien qu’habituellement bleus, elles venaient de changer de couleur pour devenir violettes. Cette vision toucha la rêveuse qui sourit gentiment, elle resta tout de même discrète ne voulant pas le blesser, car ce n’était nullement son intention. Elle tenait trop à lui pour cela.

Ses nouvelles paroles furent amusantes, tout autant que son sourire qui lui fut plus dérangeant, il ne tenait visiblement pas à s’étaler sur la situation et la jeune femme ne put le lui reprocher. Elle le connaissait trop et savait cela ne devait pas être facile pour lui. De plus, il finirait fatalement par repartir, alors autant profiter de la situation, sans mettre un quelconque gène supplémentaire. Non, Elena ne voulait pas de cela entre eux. Ce fut alors, qu’il reprit la parole et cette fois-ci, elle fut plus heureuse que jamais. Elle ne s’attendait réellement pas à ce qu’il reste ici pour la nuit. C’était un bonne nouvelle, elle allait pouvoir profiter de lui plus qu’elle n’avait osé l’espérer.

Sous l’effet de la joie, elle oublia rapidement l’embarrât que tout deux avait pu éprouver et elle se précipita pour lui attraper la main.
    « C’est formidable, je n’aurais jamais pu penser que tu serais présent autant de temps. »
Un merveilleux sourire se dessinait sur son visage. Elle était vraiment radieuse en sa compagnie. Rien, non vraiment rien n’aurait pu venir entacher cette fantastique journée. Puis soudainement, sa bouille s’assombrit et elle le lui tapa le buste avec un air énervé.
    « Comment oses-tu me demander si cela ne me dérange pas ?! Je passe plupart de mon temps à guetter ta venue et tu me poses une question pareille ? »Elle prit une mine boudeuse, une de celles dont elle seule avait le secret et croisa ses bras sur sa poitrine.«Tu sais bien que jamais tu ne t’imposeras ici, tu es le bienvenu chez moi. J’ai toujours une place pour toi. Je vais finir par croire que tu te moques de moi…»Elle s’éloigna un peu de lui.« Ça te tente un petit tour dans la forêt avant de manger ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère
avatar

MESSAGES : : 48

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 3 Juin - 15:14

Elena ne changerait définitivement jamais. Il avait toujours cette espèce de gêne à se somporter de façon familière avec elle. Peut être à cause de leurs séparations prolongées, mais peut-être était-ce simplement dans son caractère. Luh timide...peut-être bien que c'était le cas. Il se leva, savourant la sensation d'avoir enfin les épaules libérées de leur lourde charge. La pique métallique de sa nuque luisait au soleil et c'était bien le seul endroit où il pouvait la laisser à découvert sans rien craindre. Pas grand monde ne s'approchait de cet endroit, hormis parfois quelques chimères. Mais s'ils devaient aller se balader... D'habitude son sac à dos avec tous les trucs empilés dessus suffisait à cacher la tige métallique, là il sortit une grosse écharpe d'une poche latérale et se l'enroula autour du cou. Il y avait toujours une bonne bizarre derrière, mais c'était tout ce qu'il pouvait faire. Il se tourna vers Elena et lui tendant la main déclara seulement :

-C'est parti pour le petit tour en forêt!

*
* *

Le cliquetis des ailes des oiseaux métalliques hantait comme toujours la forêt de cuivre. Leur chant froid et grinçant suivait sa mélodie habituelle de question réponses entre ces merveilleuses et intrigantes créatures. Key était restée devant la maison, dormant sur le porche d'un air paisible. Ils ne s'étaient pas dit grand-chose depuis qu'ils étaient partis. Le silence régnait, mais ce n'était pas un silence lourd. Il s'agissait de ses silences paisibles où l'on se complait, laissant le calme nous envahir, faisant le vide dans notre esprit. La lumière ricochait sur les arbres, emportant leur tonalité cuivré. Tout semblait reluire dans cette forêt. C'était là où il avait grandi, là où il revenait sans cesse année après année. Là où il aurait dû en vérité rester depuis toujours. Peut-être était-ce le moment de le lui dire? De tout lui réveler? Son lourd et honteux secret. Son coeur se serra, le silence devint angoissant à cette pensée. D'un geste machinal il se passa la main dans les cheveux. Son regard était inquiet, nerveux. Finalement il s'arrêta.

Lui dire? Ne pas lui dire? Luh était en proie au dilemme qui le poursuivait depuis toutes ces longues années. Il la regarda, l'air désemparé. Il avait l'air d'un enfant un peu perdu. Finalement avec un soupir de résignation il décida que le moment était venu. Il n'osait pas la regarder, il ne savait pas quelle serait sa réaction. Ce n'était pas un si gros secret au final, mais il l'avait gardé pour lui depuis tellement de temps! Il avait l'impression de lui avoir menti pendant toutes ses années. Et il avait peur qu'elle le voit comme ça elle aussi.

-Elena je...je doit te parler de quelque chose. Quelque chose que je garde pour moi depuis très très longtemps. Je sais que j'aurais dû t'en parler avant mais... Je n'en avais pas le courage. J'avais honte d'avoir agi comme j'ai agi. Je...

Le moment était venu. Il ne pouvait plus faire marche arrière. Il leva les yeux vers Elena, celle qui avait été comme sa soeur pendant tant d'années. Elle avait beau être plus vieille que lui, il s'était toujours comporté en grand frère. Après ça seraient-ils toujours aussi proches? Il la regardait droit dans les yeux. Son regard exprimais à quel point il s'en voulait tendis qu'un léger tremblement envahissait ses mains.

-J'étais là lorsqu'ils ont emmené l'ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 91
NAISSANCE : : 16/08/1993
ÂGE : : 24
STATUT : : Âme Errante

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 1 Juil - 19:43


Retrouvailles

L’Ancienne. A l’évocation de cette femme, le cœur de la rêveuse se serra. Elle avait tant aimé cette femme, qui l’avait élevée comme sa propre fille. Elle était toute sa famille. C’était elle qui lui avait appris tout ce qu’elle savait aujourd’hui. Oui, elle devait tout à cette femme. A cette merveilleuse femme, dotée d’une bienveillance sans mesure. Pourtant, les hommes sont cruels et égoïstes. La pire des espèces était celle des rafleurs. Des hommes et des femmes dont l’égo surdimensionné, semblait leur avoir donné un esprit tordu et machiavélique. Ils avaient arraché l’Ancienne à la vie, pour une raison futile.

Elena était encore jeune à cette époque-là, pourtant, jamais elle ne pourrait oublier la violence de cette scène à jamais gravée dans sa mémoire. Les mots de ces étrangers avaient été aussi durs que leurs coups. Elle avait longtemps pleuré la disparation de cette mère adoptive, mais bien que ses larmes aient séchés avec le temps, la jolie brune n’avait jamais pu effacer son chagrin. Jamais. Malgré tout, elle s’était efforcée de murer ces sentiments dans un coin de son esprit, pourtant aujourd’hui…Il ne pouvait en être autrement et ses souvenirs refirent surface, comme on plante un poignard dans un cœur.

Elle s’effondra. Accroupie, le regard perdu au loin, elle s’adossa contre un tronc d’arbre. Elle était perdue. Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi maintenant, alors qu’elle était heureuse. Elle se remémora peu à peu les paroles de son ami. « J'avais honte d'avoir agi comme j'ai agi.»,« J'étais là lorsqu'ils ont emmené l'ancienne.», les paroles de Luh résonnaient dans l’esprit de la jeune femme. Elle se prit la tête dans la main, tandis que peu à peu les larmes montaient.

Un goût de trahison lui arriva en bouche. Elle connaissait pourtant Luh. Non, elle avait cru connaitre celui qu’elle considérait aujourd’hui comme son frère. Elena s’était confiée à lui, elle n’avait eu aucun secret pour lui et pourtant, il lui avait menti. Tant d’années passaient aux côtés de quelqu’un, alors que tout n’était qu’illusion. Elle l’aimait, mais peut-être que lui n’avait jamais ressenti la même chose.
    « J’ai une question. » Elle marqua un long silence. « M’as-tu réellement appréciée durant ces années d’amitié qui nous ont unies…Peut-être que ton amitié n’est qu’un moyen pour toi de te racheter après tout. »
Non, elle ne pouvait y croire. Elle n’y arrivait pas. C’était trop dur. Pas lui, pas Luh. Elle n’arrivait pas à lui en vouloir. En un sens, elle le comprenait. Elle aussi avait eu envie de fuir, elle ne pouvait le lui reprocher. De plus, ils ne se connaissaient pas encore et, étant une chimère lui aussi, il aurait été en danger. Elle était affreuse de le blâmer. Il avait voulu sauver sa vie, elle aussi n’avait pas pu lutter longtemps. La peur est un poison difficile à vaincre. Il était son ami, ils avaient partagé tant de choses ensemble. Tant de souvenirs les unissaient. En regardant ses mains, elle repensa à leur étreinte et son cœur se réchauffa quelque peu. Pourquoi n’y arrivait-elle ? Pourquoi ?
    « Je suis perdue Luh . Complètement perdue. »
Toujours sans un regard pour lui, elle se recroquevilla. Plaçant son visage entre ses genoux, elle les ramenant contre sa poitrine et les serra. Là, elle se mit à pleurer en silence, dans l’attente d’une réponse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: QUART CENTRAL :: ➢ Forêt de cuivre-