AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 « Suis moi si tu peux [Pv Nox]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: « Suis moi si tu peux [Pv Nox]   Mer 11 Avr - 13:41

    Les natifs s’extasiaient devant des histoires qui, aux yeux de la blonde, paraissaient bien banales. Ils rêvaient de la brillance des étoiles ou de la couleur véritable de la mer. Ils rêvaient de lumière, d’espace et de verdure. Drathir, elle, se demandait surtout pourquoi une statue avait été érigée en l’honneur d’Amsel. Oh certes il était un héros, il avait aidé tout le monde et surtout il avait réussit là où tout le monde avait échoué. Mais franchement, une statue juste pour avoir tué un ours ? Elle butait un nombre incalculable de gens et peut être qu’un jour elle trancherait la tête des dirigeants eux même. Est-ce que ce jour là aussi on lui érigerait une statue à son nom ? Et surtout, étais ce qu’elle souhaitait vraiment ? Non. L’immortalité était un concept qui lui donnait envie de vomir, alors de savoir que des années après sa mort, des gens viendront voir sa statue pour la vénérer, cracher dessus, ou bien la juger… Non merci. Un mince soupir échappa à la blonde alors que, adossée à un arbre, elle observait des familles rendre hommage à leur héros bien aimé. Elle finit par se détourner du spectacle pour se renfoncer dans la forêt.

    Elle aimait cet endroit. A part quelques brigands de temps en temps, on y était tranquille. C’est pas comme si trois imbéciles allaient l’effrayer en la menaçant de viol si jamais elle ne leur donnait pas son argent. Et puis les feuilles étaient faciles à éviter, elle ne craignait donc pas leurs tranchants. Ce fut pour cela que, sans l’once d’une hésitation, la rafleuse s’approcha d’un arbre et, en quelques mouvements souples, se hissa sur une de ses épaisses branches. En hauteur, elle était bien placée car pouvant voir ce qui se passait en bas, sans être vue elle même. Après tout, qui se donnait la peine de lever la tête, alors que la seule chose à voir c’était des feuilles aiguisées comme des rasoirs, et toutes étant teintée de cette même couleur orange. S’en était presque lassant. Mais elle avait besoin de cette bouffée d’air frais, elle avait besoin d’errer seule dans une nature hostile. Parce que supporter la compagnie des rafleurs, ou celle des clochards – et dieu sait qu’ils sont nombreux – de la ville, ça allait bien deux secondes mais pas plus. Lâchant un nouveau soupir, la blonde s’apprêtait probablement à méditer un moment, mais ce fut des bruits de pas qui attirèrent finalement son attention.

    Prudente malgré tout, elle baissa les yeux et tenta de voir d’où venait l’individu. Ce dernier finit par faire son apparition et un sourire vint alors orner le visage de la belle. Il s’agissait là de son autre bouffée d’air frais. Nox. Depuis combien de temps le considérait-elle comme un ami ? Elle ne savait pas vraiment. Elle savait juste que cette dégaine je-m’en-foutiste appartenait bien au jeune homme qui avait su briser sa carapace. Pourquoi lui plus qu’un autre ? Parce qu’il était fou, bien plus qu’elle. Elle aurait pu juste vouloir le mettre dans son lit, la réputation de coureur du borgne n’était plus à faire, mais il en fut tout autre. Et comme d’habitude, cet exhibitionniste était torse nu. Il fallait admettre qu’elle n’était pas mieux, vêtue d’un simple short en jean et d’un débardeur blanc par-dessus lequel s’ajoutait une veste noire. Quoi qu’il en soit, la demoiselle voyait désormais l’occasion parfaite d’emmerder son cher et tendre compagnon. Se redressant le plus silencieusement possible, la blonde se retrouva agenouillée sur sa branche et, lorsque Nox passa sous son arbre, elle n’hésita pas à sauter de son perchoir. Elle ne se contenta pas d’atterrir au sol, non. Ayant calculé sa trajectoire, la rafleuse avait atterrit pile dans le dos de son compagnon et, avant de toucher le sol, elle avait enroulé ses bras autour de son cou et ses jambes autour de son bassin. Une fois solidement agrippée, la blonde pencha sa tête en avant et vint murmurer quelques mots à l’oreille de l’exhibitionniste, des mots prononcés d’une voix douce qui restait cependant teintée d’ironie.

    « T’es mort… Et c’était trop facile, tu m’as habitué à mieux pourtant. »

    Elle le provoquait déjà, moqueuse. Et comme hormis quelques mèches blondes, Nox ne pouvait rien voir d’autre, Drathir ne se gêna pas pour sourire. Mais vraiment sourire. Elle ne pouvait qu’être heureuse, maintenant que sa bouffée d’air frais était vraiment là. Cependant, à peine tournerait-il la tête que ce même sourire deviendrait alors moqueur au possible. C’était tellement plus simple pour elle de faire croire qu’elle ne tenait pas à lui. Et elle continuerait de nier en bloc, jusqu’au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Suis moi si tu peux [Pv Nox]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» je ne suis pas bavard, je peux quant même? mwhaha
» Je suis ton père! Tu peux tout me dire [PV Emma]
» Si je ne suis pas là, tu peux t'adresser à ma soeur Flo ! Surtout ne crois pas un mot de ce qu'elle va te dire, elle est siphonnée † Debbie Inglehart
» Je suis un peu Perdu..
» Je suis égoiste de vouloir te garder. Mais je ne peux te laisser à un autre. # Heather
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: QUART CENTRAL :: ➢ Forêt de cuivre-