FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 L'horloge de Fusion [PV-Haine-Lukas-Wonder]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 16
NAISSANCE : : 23/11/1984
ÂGE : : 32
STATUT : : Ingénieur Machiniste // Médecin pour chimère // Evil Masterminder.

MessageSujet: L'horloge de Fusion [PV-Haine-Lukas-Wonder]   Mer 11 Avr - 18:50





L'horloge de Fusion : Dieu est dans une horloge
feat. Haine Stein & Mr.Wondermort & Lukas Doiski
Ce soir-là, il y avait une réunion pas comme les autres dans une brasserie des quartiers pauvres le soir. Le temps est sombre recouvert de pollution par les cheminées d'usine qui crache constamment de la fumée noire nauséabonde. Beaucoup de gens portaient des vêtements chauds en cette époque de l'année, malgré la plupart de la population n'ayant pas les moyens de porter des vêtements corrects. Au coin d'une rue, dans un quartier ou la violence, la pauvreté et le crime sont un odieux mélange qui représente le quotidien de la population locale. Le seul refuge afin de lutter contre le froid est de se réfugier dans les bâtiments. Afin de se changer les idées les brasseries ont pour coutumes d'organiser des séminaires de toutes sortes, comme pour le marchandage de produit, les réunions d'affaire, petit spectacle par les artistes foireux et même pour la science interdite. C'est alors qu'une fois par mois la brasserie du No-Paradise réputé pour ces séminaires sur la science noire, reçoit aujourd'hui tous les scientifiques de toute l'île.

Il y avait des savants dans tous les domaines passants de l'absurde au plus étrange, vendant leur mérite pour trois sous. Un lieu où ce mélange humain et chimère pour découvrir ce qu'il appelle, la révolution industrielle. Parmi les scientifiques présents dans la brasserie un se démarque particulier menti des autres, il possède un stand recouvert d'un rideau noir et à écrit sur une enseigne en bois à la vue de tous, l'imaginaire de Monsieur Wondermort... L'homme en question vêtue de noir avec un chapeau haut de forme et son cigare interpelle tous les passants : « Venez mesdames et messieurs, venez jeter un œil à mes inventions... Vous ne trouverez pas meilleur matériel dans tout Gefängnis.. »

Plusieurs passants se regroupent autour de son stand et un des types pas très beau, petit et laid habillé avec un costume sale et une cravate nouée de travers possède des lunettes de visée à la place des yeux, prouvant irrémédiablement qu'il est une chimère. Néanmoins, il a tout de même l'air plus malin que le reste de la masse. Il lève la main pour se faire remarquer et prend la parole. « Vous avez quoi d'intéressant à vendre... De la ferraille rouillée je parie. » Il sourit et des ricanements sarcastiques indésirables se font entendre dans le fond de la pièce. Mr. Wondermort n'impressionne personne pour l'instant... Il réplique en retirant délicatement son cigare de la bouche et souffle une forte odeur de chanvre sur le petit monsieur. « Allons, toutes mes inventions sont d'une excellente qualité et des plus originaux. » Le petit homme lève un sil et croise les bras prouvant son désaccord. « Ha bon voyez-vous cela, je pense que vous êtes un charlatan, vous avez quoi à nous montrer sur ce qu'on n'a pas déjà vue. »

Le machiniste fou devez lui montrer quelque chose d'unique, mais il a plus d'un tour dans son sac. Wondermort va à l'arrière de son stand et soulève un lourd carton qu'il pose devant la scène, il sort un petit porc sous forme de cylindre et la montre fièrement devant ses interlocuteurs. Le machiniste fou est un excellent orateur, ainsi il parle d'une voix élevée. « Dans cette petite boîte se trouve l'objet de tous vos fantaisies. Je l'ai appelée l'huile de phosphorus, laissez- moi vous faire une démonstration.» Mr. Wondermort pose son cigare dans un verre de bière qui fait office de cendrier et retire son chapeau puis se déshabille face au public du moins il ne retire pas son pantalon, il expose sans broncher son cœur mécanique révélant son réel nature, mais cela n’inquiétai pas le public, c'est alors qu'il devise le cylindre et s'asperge sur tout son corps une huile de couleur jaunâtre, de la tête aux pieds.

Le nabot impatient commence à s'agiter et s'exprime sur un ton désagréable. « Et alors, c'est censé faire quoi. » Le machiniste finit de ce huiler les mains et les cheveux et lève les yeux en direction du public. « Veuillez éteindre les lumières. » L'un des scientifiques présents à la brasserie diminue les lampes à gaz et là miracle... Une lumière jaune fluorescente agi sur la peau de Wondermort... Tout son corps est aussi transparent et fluorescent qu'une luciole dans la nuit. Seuls ses os pouvaient se voir à travers sa peau.

Spoiler:
 

Cette fois des cris d'appréciation et des applaudissements ont remplacé le chuchotement. Le machiniste fait la révérence et annonce son prix exorbitant pour la vente de l'huile phosphorus. Tout le monde veut en avoir un et fonce sur son stand. Tous se vendent comme des petits pains. Tandis que Mr. Wondermort profite pour aller se laver dans les toilettes de la brasserie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 19

MessageSujet: Re: L'horloge de Fusion [PV-Haine-Lukas-Wonder]   Dim 22 Avr - 20:44

Ce soir-la, Lukas s'ennuyait. Vous avez bien lu, c'est une des rares fois où Lukas s'ennuyait depuis son arrivée à la prison. Il faut dire que l'atmosphère n'était pas vraiment celle d'un jour de fête : des nuages, du froid, la nuit qui tombe si vite... Il se décida enfin à sortir un peu de son « appartement » qu'il avait gentiment « emprunté » à l'ancien propriétaire. Au lieu de « gentiment emprunté », il pensait plutôt à « nettoyer le sang et virer les cadavres ». Il était le seul dans ce petit immeuble du quartier pauvre dont il avait détruit les escaliers pour éviter les mauvaises surprises. L'entrée se situait dans la cour où il fallait trouver un petit porte secrète. De toute façon, il ne prévoyait pas que quelqu'un d'autre que lui puisse un jour y venir.

Attrapant quelques Wertvolls, il se dirigea vers le marché, il espérait trouver des ingrédients pas cher pour préparer sa prochaine expérience. Le petit homme avançait tranquillement sans se faire remarquer dans la foule agitée et odorante de la petite place, quand il entendit des bruits forts venant d'un petit bar mal fréquenté, un trou dans lequel ivrognes et génies se confrontaient. La foule s'était concentrée autour d'un petit stand devant lequel se tenait un visage familier. Ce Wondermort, il n'arrêtera jamais de vendre ces babioles aux fous de la vieille brasserie. Comment le connaissait-il ? Et bien il en avait entendu parler ; il l'imaginait un peu plus gros. La lumière commença à s'éteindre et une lueur jaillit de l'ombre. Ce n'était sans doute pas un anniversaire, mais ben ce même homme, debout, luisant dans la foule. On voyait même ses os. Lukas trouvait ça presque ridicule que les gens l'achètent. A quoi ce « truc » pourrait servir dans un contexte sérieux, à part pour voir les os cassés ? Encore un produit « spécial Rafleur » n'est-ce pas ?

Cependant, le fait que Wondermort ait un talent aussi grand dans les inventions l'intriguait beaucoup. Il pense avoir bientôt besoin de ses services. Se faufilant dans la foule, il retrouva le show-man en train de se débarbouiller dans les toilettes. Faut dire qu'avec ce qu'il s'est mis il ne pouvait pas sortir dans la nuit, sinon il devenait une cible ambulante.

-Tu es le fameux Mr. Wondermort dont tout le monde parle n'est-ce pas ? Je me présente, je suis Lukas Doiski ; permets-moi de te payer un verre.

Ils se retrouvèrent assis, sur le comptoir. Honnêtement, il n'envisageait pas de payer, vu le pactole que son invité s'était gagné ce soir, il comptait bien boire une petite simili-vodka-dégueulis gratuitement, surtout avec l'offre qu'il lui proposait.

-Je ne te comprends pas, décidément. Tu as un tel génie, alors pourquoi tu vends des choses pareilles ? Tu as de grandes capacité, et je crois que j'en ai besoin. Tu penses pouvoir m'aider ?

L'interlocuteur fit un petit signe de la tête. Lukas poursuivit discrètement, à voix basse :

-J'ai un grand projet pour toi. Un projet qui pourrait ébranler un certain groupe de personnes qui veulent du mal aux gens comme toi. Il nous faut juste du temps et du talent. J'ai la science du corps humain, toi tu as celle des chimères. Si nous réussissons, nous pourrons renverser la donne. J'ai de la chance d'être tombé sur toi ce soir, alors si tu est avec moi, tu sais où me retrouver.

Lukas agissait vraiment dans l'optique de convaincre sa cible. Grâce à lui, il allait faire d'une pierre deux coups. Premièrement, il allait porter un grand coup aux rafleurs, juste pour leur montrer comment ça fait d'être persécuté ; et il allait aussi être l'un des premiers à assister à une opération chirurgicale qu'il n'avait jamais vue :la chimérisation médicalement assistée.
Ce n'était pas vraiment son genre de préparer des attaques de ce type, surtout conte un groupe aussi puissant que les Rafleurs. Cependant, il avait besoin que ces opérations se déroulent bien. Mais à deux ça ne sera pas suffisant.

Il ne lui restait plus qu'à attendre la réponse de cet homme qui finissait son verre lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'horloge de Fusion [PV-Haine-Lukas-Wonder]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» La fusion se rapproche de la proposition de l'administrateur du forumhaiti
» Kolimatè RNDDH brake sou kandida magouyè LAVALAS, ESPWA, FUSION, ALAH e FRN
» humiliation et Haine [PV]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: QUART CENTRAL :: ➢ Close :: » Quartier pauvre :: » Marché de la Mauvaise Fortune-