AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 Julia Silver -je vous tue sans même vous toucher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 6

MessageSujet: Julia Silver -je vous tue sans même vous toucher   Mar 24 Avr - 12:29

Julia Silver
feat Uryuu Minene (Mirai Nikki)

SURNOM : « La goutte d'eau qui fait déborder le vase »
AGE :21 ans
SEXE :Femme
NÉ(E) LE :11 septembre
NATIONALITÉ : Espagnole
GROUPE : Perdu
ADHÉSION : Rafleur
STATUT : inspectrice des travaux finis


Physique
.

TAILLE : 180 cm : autant dire qu'elle regarde toujours les gens de haut
POIDS : On ne demande pas son poids à une dame quand même !
CORPULENCE :Julia est assez grande avec des formes généreuses bien que handicapantes en combat. Elle est musclée et tonique.
PEAU :Peau blanche légèrement bronzée artificiellement.
CHEVEUX : De très longs cheveux noirs faisant ressortir sa peau.
YEUX : Elle e laisse apparents que son œil droit, aussi noir que ses cheveux. L'autre est caché par un cache-oeuil pour des raisons esthétiques. Ses deux yeux sont en parfaite santé.
AUTRE(S) : Elle ne porte que le strict minimum au niveau des vêtements lorsqu'elle part en mission, mais elle aime bien porter des robes ou des jupes quand elle est seule chez elle. Elle a un tatouage sur le corps, mais personne ne l'a jamais vu.

Personnalité
.

ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle, contrairement à ce que les gens pensent d'elle.
QUALITÉS : Très bonne combattante que ce soit à main nues ou avec des armes, attentive, loyale a son chef, perfectionniste, sait comment faire parler le gibier.
DÉFAUTS : peu féminine en apparence, ne retient jamais ses coups, introvertie, solitaire, peu sympathique avec les autres femmes.
GOUTS : Malgré ce que l'on pourrait penser, Julia déteste se battre : pour elle c'est plus une corvée de tuer qu'un crime, mais comme elle est douée là dedans, elle en a fait son métier. En réalité, elle aimerait bien être une jeune fille belle et rafraîchissante, pouvoir se balader en robe le long des rivières, ne pas faire fuir les animaux... Elle voudrait même se marier si un homme voulait d'elle.
RÊVE(S) :le même que les autres : sortir de cette infâme prison et refaire sa vie ailleurs.
PEUR(S) : La plupart des gens ont des peurs assez ridicules. Julia n'a peur de rien. A part peut être de mourir seule …
SECRET(S) :Torturée par le fait de ne pas être une jeune fille normale, elle se saoule à l'alcool maison des rêveurs, bien moins cher que dans les bars, voire gratuit si elle est en forme. Elle fume parfois.
AUTRE(S) : Elle accorde beaucoup de temps à l'hygiène de son corps.

Passé
.



Mon histoire n'est pas difficile à raconter : j'ai été amenée là à cause d'une erreur de justice. Oui, c'est tout . Tu veut savoir quoi de plus sur moi ? Bon, si tu insiste je vais tout te dire.

Tout à commencé un 11 septembre, à l'hôpital : je venais de naître, et j'avais déjà tué deux personnes : mon père qui en se ramenant à l'hosto à percuté un camion de marchandise ; et ma mère qui était morte en accouchant. Vous pensiez que ça n'arrivait plus de nos jours ? C'est pourtant comme ça quand on veut un enfant et qu'on ne peut même pas s'en occuper. On se laisse simplement mourir. Comme les grands parents étaient morts, sénile ou juste trop cons, j'ai été adoptée par une famille de riches. Du coup, j'allais à l'école je mangeais à ma faim, j'avais des affaires. Puis j'ai eu une sorte de révélation : j'avais 8 ans et ce mec de 12 ans me menaçait avec son couteau qu'il avait du faucher à son père. Je lui ai choppé la main, retourné et je lui ait brisé le poignet. Ensuite je l'ai poignardé avec son propre couteau. Il était pas mort, heureusement d'ailleurs, mais il a jamais avoué s'être fait démoli par une gamine de 8 ans. Apparemment, j'étais douée en combat depuis toute petite : du coup j'ai commencé à prendre des cours de toutes sorte : self-défense, judo, nunchaku, kung-fu, karaté... De tout j'ai été virée, comme quoi je tapais à des endroits ou il fallait pas, je blessais les autres petits, etc... Et mes « parents » se sont pris pleins de procès dans la gueule. Du coup, ils m'ont abandonnés. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée dans une ville que je ne connaissait même pas. J'avais 13 ans. Heureusement, un couvent de nonnes m'a recueillie et elles m'ont envoyée au collège. Putain, les gens et leur "gentillesse" parfois ça me dégoûte. Elles sauvent les orphelines pour se donner bonne conscience mais le soir quand le curé passe elles font plus leurs prudes... Bref, quand j'étais au collège, j'avais pas d'amis. C'est peut-être parce que le premier jour j'avais cassé la gueule à un mec qui regardait mes seins. Mais, j'étais respectée. Personne ne me refusait de l'argent ou des services. Du coup j'ai toujours été tranquille. Personne ne venait me voir, pour m'embêter, pour me racketer, ou juste me parler...
A coté des cour et des nonnes, je faisait plein de trucs. Y avait dans le quartier, derrière l'épicerie, des voyous qui venaient parfois squatter. Parfois ils se foutaient de moi, insultaient les sœurs, et tout. Un jour, j'ai ramassé un pied de biche par terre et je leur ai fermé leurs gueules. L'épicier était si content qu'il m'a filé des fraises gratuites. Je faisait aussi du baby sitting pour les vieilles cougars de 50 ans qui sortaient en boite au lieu de garder leurs petits-enfants. C'est au lycée que j'ai vraiment commencé à déconner. J'allais plus en cours. A la place je faisait videuse dans une boite clandestine. Je gagnais 10 balles par personnes virée, j'allais pas me priver non ? En plus je récupérait la drogue des nonnes sur place et elles étaient vraiment reconnaissantes. Si j'avais un petit-ami ? Non. Je n'en ai jamais eu pour tout te dire. Il y avait ce mec qui 'avait demandé, mais je lui ai dit non.

Ça t'ennuie pas de m'écouter parler tout le temps toi ? Qu'est-ce que tu as à me dire sur toi hein ? Rien, évidemment. Je continue, puisque tu insiste.
Une nuit, alors que j'avais 17 ans, un groupe de mecs entre 20 et 30 ans m'ont abordée dans la rue. Bien sûr, il faisait nuit. Et bien entendu, l'un d'eux était flic, mais ça je ne le savait pas.
Du coup, quand j'ai compris qu'ils essayaient de m'entraîner dans leur van de gros beauf, je me suis défendue. Ils étaient en tout 6. au moment ou les trois premiers ont arrêté de respirer, le flic à sorti son arme. Le voilà, cet homme de 28 ans, pas assez de couilles pour se battre, il point son glock sur une jeune fille de 17 ans. Le désarmer fut un jeu d'enfant, vu qu'il s'était pissé dessus. Du coup, j'ai pas réussi à me contrôler et je lui ai collé une balle dans la jambe, puis dans le torse, et je lui ai craqué la nuque. Un seul à réussi à s'enfuir, ce con avait une lacrymogène. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé au tribunal, accusée de je-ne-sais-quelle-connerie, comme Homicide Volontaire Prémédité, meurtre préparé pour tuer un agent de police, des témoignage bidons, aucun soutien de la part des gens, tout ces juré corrompus par l'argent. Du coup, je me suis retrouvée ici. J'ai rencontré le gros chat, puis direct jetée dans la nature. C'est par chance que j'ai intégré les rafleurs, vu qu'au départ ils voulaient m'éliminer. Voilà, c'est à peu près toute l'histoire de ma vie.


Bon, je dois partir, je te laisse payer l'addition. Moi, j'ai du travail qui m'attends.




Décé de Lukas


AGE : Devine
AVIS SUR JAIL WORLD : Très très très très bien
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ?Je e le suis mi-même conseillé
AUTRE(S) ? je lèche les cookies et je les remets dans la boite
ACTIVITÉ : 9/7 jours.


Dernière édition par Julia Silver le Jeu 26 Avr - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 6

MessageSujet: Re: Julia Silver -je vous tue sans même vous toucher   Mer 25 Avr - 15:23

Problèmes réglés, quelques ajouts, ma fiche et finie


Dernière édition par Julia Silver le Jeu 26 Avr - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître
avatar

MESSAGES : : 134
STATUT : : Reine.

MessageSujet: Re: Julia Silver -je vous tue sans même vous toucher   Mer 25 Avr - 17:45

BIENVENUE À GEFÄNGNIS, JULIA.
Fuhuhuh, voilà donc une grande furie, on dirait. Enfin je ne sais pas si le mot lui convient bien, si elle n'aime pas se battre. Il n'y a qu'un point à préciser : sa nationalité. Ça me semble complétement impossible qu'elle ne sache pas de quelle pays elle est originaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître
avatar

MESSAGES : : 134
STATUT : : Reine.

MessageSujet: Re: Julia Silver -je vous tue sans même vous toucher   Sam 28 Avr - 21:39

Cela me semble donc correct !

TU ES MAINTENANT VALIDÉE ! BONNE CHANCE À TOI ET N'OUBLIE JAMAIS : LES TROIS DIRIGEANTS GARDENT UN ŒIL SUR TOI...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Julia Silver -je vous tue sans même vous toucher   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julia Silver -je vous tue sans même vous toucher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Ahh ! L'Amour... (si vous êtes une femme, retournez immédiatement d'où vous venez) TERMINE
» avez vous une bonne estime de soi ?
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.
» Si vous étiez un sort vous seriez...?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: RÈGLES & ADMINISTRATION :: ➢ Dossiers des prisonniers :: » Condamnés-