AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mar 1 Mai - 9:53

    Elle était agacée, énervée. Elle se demandait encore pourquoi elle avait accepté ce poste de capitaine, il s’agissait probablement de la pire erreur du moment. Cela ne lui avait rien apporté, au contraire elle avait l’impression d’y perdre. Elle tentait de se rassurer en se disant que ce serait bientôt finit, cet abruti de second irait faire son rapport, s’amuserait à la rabaisser, et Hurle ne la remettrait pas à la tête d’une rafle de si tôt. Mais outre sa performance, ou l’agacement que pouvait lui procurer la simple vision de la plupart de ses confrères, ce fut surtout l’absence de certains rafleurs qui l’énerva au plus haut point. Techniquement, elle était peut être en droit de les saigner comme des porcs pour ça, Hurle ne lui en voudrait probablement pas. Mais au fond elle n’était pas très étonnée. Nullement surprise de voir que Kensei avait manqué à l’appel. Ce maudit serpent avait probablement eu autre chose à faire, de plus important à ses yeux. Récolter des informations, magouiller et préparer un sale coup. Décidément, sur ce maudit rafiau, il n’y avait que des ordures n’ayant ni honneur, ni loyauté ou fidélité à offrir. Ils voulaient tous le pouvoir, ils voulaient manipuler. Ils voulaient la rabaisser. Au final les dirigeants étaient bien le dernier de ses soucis. Elle avait trop à faire avec les gens en général. La blonde devait constamment se battre, pour imposer ses principes, pour se faire respecter. Et de part son absence, Kensei venait de l’offenser. Et pas qu’un peu.

    Et elle finit par le trouver. A l’orée de la jungle, sur la plage. Le sable était gris, loin d’être doré ou brûlant comme elle en avait le souvenir. De toute manière dans cette prison, tout était fade, dépourvu de la moindre couleur. Ile de merde. Mais il ne fallait pas se soucier de ça pour le moment, la seule chose qui importait, c’était cet imbécile au sourire sournois. Vêtue d’un simple débardeur noir, de bottes de la même couleur arrivant à hauteur de ses genoux, et un jean, la jeune femme s’avança d’un pas décidé. Il ne lui fallut que peu de temps pour se glisser dans le dos du jeune homme. Elle ne tenta pas spécialement de se faire discrète, surtout qu’avec le sable c’était délicat, et cela devait suffire à prouver qu’elle ne lui ferait rien. Pour le moment du moins. La rafleuse approcha son visage du creux de l’oreille de son interlocuteur et lui susurra quelques mots. Sa voix était glaciale, ce qui contrastait avec sa colère ardente, et l’on sentait qu’elle ne plaisantait pas. Son absence l’avait offensée.

    « C’était une très mauvaise idée de t’absenter durant ma rafle. »

    Elle se montra alors, se retrouvant aux côtés du rafleur, pour finalement lui passer devant. Il n’eut le droit qu’à un regard flamboyant. Les prunelles vertes de la demoiselle donnaient désormais l’impression qu’un serpent les animait, un serpent redressé et prêt à frapper. Elle n’ajouta rien d’autre et s’éloigna de quelques pas. Souplement, et sans la moindre difficulté, la belle se hissa sur un imposant rocher qui décorait la plage. Prenant place sur celui-ci, assise, ses coudes reposés désormais sur ses genoux et une lame tournoyait désormais entre les doigts habiles de la jeune femme. L’on pouvait se demander si elle allait se servir de ce couteau contre Kensei, et en toute honnêteté elle se posait elle même la question. Elle avait passé une semaine merdique, que seuls de rares moments avaient su égayée, il ne serait donc pas étonnant de la voir passer ses nerfs sur le vil menteur qui lui faisait face. La blonde vrilla de nouveau ses prunelles dans celles, presque invisibles, de son compagnon d’infortune. Elle ajouta alors, d’une voix toujours aussi froide. La voix de celle qui exige une réponse, qui ne tolère aucune contradiction. Alors qu’au fond elle se doutait qu’elle n’aurait le droit qu’à un mensonge, ou alors une réplique acide qui aurait pour but de la rabaisser. Peut être lui dirait-il qu’il n’avait pas de temps à perdre dans une rafle insipide, surtout quand c’est elle qui dirigeait.

    « J’espère que tu as une bonne excuse. »

    Se redressant légèrement, la tête haute témoin de sa fierté, elle attendit tranquillement l’excuse qu’il lui servirait. Toujours ce couteau entre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 44
NAISSANCE : : 30/09/1992
ÂGE : : 25
STATUT : : Qui sait ?

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mar 1 Mai - 13:53




La mer des brumes, voila bien un drôle d'endroit pour se cacher. Se cacher ? Oui Kensei se cachait de la furie Blonde qu'était Drathir ... Contrairement a ce que l'on pourrait croire dans l'instant, le Rafleur n'avait nullement peur de la petite gourgandine ! Il s'attardait juste à entretenir les nerfs de la jeune femme. Car oui, elle devait être en pétard contre lui, pour changer. Mais pourquoi tout cette colère, toute cette haine ? He bien ... La jeune Drathir avait été à la tête d'une Rafle et ... Et Kensei n'avait pas répondu présent à l'appel ! On pouvait dire qu'il avait fait exprès de ne pas s'y rendre aussi bien par manque d'envie, d’intérêt que pour agacer la petite demoiselle. Chieur dans l'âme, on ne pouvait pas lui en vouloir ... En faite si mais l'Argenté n'en avait que faire. Yamagochi avait donc "séché" la Rafle sans motif valable ni explication ... A vrai dire, il n'avait jamais été du genre à se justifier et il ne comptait pas le faire, encore moins devant Linath ! Fier ? Un peu oui mais qui ne l'était pas dans ce clan qu'était les Rafleurs ? En plus d'être fier il devait être un peu goujat pour oser énerver une demoiselle volontairement ? Oh que oui il l'était ! Il se permettait même des remarques acides sur son physique, quitte à se prendre une baffe, Kensei prenait beaucoup de risque ...

L'Argenté attendait donc sagement ici, à la mer des brumes. Un lieu plutôt malsain et glauque ... Il ne fallait pas craindre les mauvaises rencontres pour daigner se promener ici, mais Kensei était plutôt serein. Il se contentait de regarder devant lui, cette mer étrange dont la surface était recouverte par une brume quelque peu opaque. Ces plages, dits de cendres, n'avaient rien d'un lieu de vacances. Le sable était grisâtres, l'eau était aussi noir que du pétrole ... Dans son attente, Yamagochi venait a s'interroger sur les causes de ce ... Déclin environnemental. Peut-être le sable était-il les cendres de corps calcinés par une guerre, par une Rafle, par la "folie destructrice" des Dirigeants ... Peut-être que dans l'eau se cachait des créatures digne des chimères qui faisaient disparaitre les imprudents qui osaient s'approcher de la mer pour y tremper les pieds ... Aussi courageux que soit Kensei, il n'irait pas vérifier qu'une telle chose soit possible ! Il prenait déjà assez de risque avec Drathir en la faisant courir jusqu'ici, la violence de cette fille pourrait bien lui couter une oreille ! Mais dans la réflexion, le Rafleur se demandait ce qui était le plus dangereux : La colère de la femme ou les, peut-être, monstres qui se cachaient au fond de l'eau ... A voir !

L'Argenté n'eut le temps d'aller plus loin dans ses réflexions qu'une petite voix féminine murmura a son oreille. La folle était arrivée et ... Et apparemment plutôt énervée vue le ton qu'elle venait de prendre ! Elle lui affirma alors que c’était une très mauvaise idée de ne pas être venu à sa Rafle et le sourire de Kensei ne s’était que s’étendre d'avantage !

La demoiselle le contourna pour lui faire face, quel regard de colère et de haine, il l'avait vraiment mise en rogne ... Intéressant. Yamagochi se contenta de l'observer à travers sa frange, il était très satisfait de lui ! Oui, il se félicitait de l'avoir mit dans un tel état ! Le jeune homme prouvait encore qu'il avait une sorte de contrôle sur les nerfs de la demoiselle ... Cette dernière installa sur un rocher un peu plus haut, le surplombant quelque peu. Voulait-elle se donner un air supérieur par cette haute place ? C'etait perdu ... Voulait-elle l'intimider a jouer avec son couteau ? A moins qu'elle ne voulait jouer aux fléchettes avec lui ... 10 point pour la tête, 100 pour l'entrejambe ... Aie ... Mais pas de panique, lui aussi été armé ! Tout Rafleur armé et prudent est un rafleur vivant ! Le jeune homme regarda la femme sur son rocher, abordant son éternel sourire sournois et sarcastique. Il détailla la femme, ses vêtements, son air sans bouger, les bras encrés dans les manches de son ample kimono, un wakizashi coincé dans son obi. Drathir demanda, non exigea une excuse, et une bonne ! Sinon ... Couic ! Kensei se gratta la joue et prit un air faussement déçu.

« Ware ware, je suis plutôt déçu Drathir-san ... Je pensais que tu prendrais plus de temps pour me trouver ... Tu as mis 30 minutes alors que je comptais alors que j'en prévoyais le double ... Quel deception ... La prochaine fois, ma cachette sera plus subtile ... »

Etait-il sérieux dans le décompte des minutes ou se foutait-il carrément d'elle ? Surement la deuxième option de plus ... Oui, il aurait une prochaine fois, c’était fort probable ... La demoiselle n'était pas sortit de l'auberge !



Dernière édition par Kensei Yamagochi le Lun 7 Mai - 15:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mar 1 Mai - 21:46

    Il l’avait fait exprès. C’était évident. Kensei était presque né pour la faire chier, elle s’en persuadait un peu plus à chaque seconde. Pourtant il n’était pas le plus agaçant, loin de là, mais il l’était tout de même. Et il avait bien choisit son moment. La rafle qu’elle avait du dirigée était un moment important, et si un rafleur avait osé ne pas venir, n’était-elle pas en droit de lui donner une bonne leçon, histoire de faire bonne mesure ? Rah. Elle n’en savait rien. Au fond peut être étais ce mieux qu’il ne soit pas venu, la présence de nombreux crétins l’avaient déjà fortement irrité, ça aurait été pire si le japonais avait fait acte de présence. Elle aurait piquer une crise rien qu’à sa vue. La demoiselle savait qu’elle n’était pas charmante, loin d’être agréable, et le sourire narquois qu’elle arborait presque constamment avait de quoi en énerver plus d’un.

    Cependant ce n’était rien en comparaison du sourire du japonais. Fin, sarcastique au possible, et ornant continuellement son visage. Elle aurait envie de le tuer rien que pour ça, et pour un tas d’autres raisons aussi. Comme le fait que son interlocuteur était également du genre à se foutre ouvertement de sa gueule, sans la craindre une seule seconde. C’était un emmerdeur, même si contrairement à elle il avait parfois l’avantage d’être bien plus subtil. Drathir n’était pas du genre à tourner autour du pot, bien que parfois implicites, on comprenait tout de même assez aisément quand elle se moquait de vous. Mais peu importe. Il était là, ce menteur arrogant, à lui faire face. Vêtu d’un kimono, comme toujours presque, et armé de son wakizashi. Prenant une mine déçue, qui n’était qu’une façade, il ne prit pas la peine de s’excuser. Ce serait trop beau, et surprenant. Il se contenta de la féliciter, d’une certaine manière, en lui signalant qu’elle avait fait vite pour le trouver. Selon lui elle aurait du mettre plutôt une heure. Bah voyons. Levant les yeux au ciel, la blonde finit par répliquer, d’une voix moqueuse au possible, à cela s’ajoutant son habituel sourire narquois.

    « J’ai un don pour pister les connards. C’est très pratique ici. »

    Il faut dire qu’il lui avait tendu la perche. Quoi qu’il en soit il n’avait pas répondu à sa question, et probablement ne le ferait-il jamais. C’était un emmerdeur et il aimait mettre les nerfs de la blonde à rude épreuve, et c’est pour cela qu’il ne lui dirait rien de plus. Ni une vraie réponse, ni un mensonge pour une fois. Juste une réplique en pleine tête histoire de se foutre d’elle. Décidément, les hommes avaient la fâcheuse tendance d’être des crétins enquiquineurs. Et encore le mot est faible. En Irlande c’était pas comme ça, c’est elle qui dominait constamment, alors qu’ici la concurrence était rude. Et se faire respecter devenait désormais un véritable challenge. Mais bon, elle n’allait pas laisser Kensei prendre le dessus quand même ? Sa fierté en prendrait un coup. Même si c’était difficile, il lui fallait faire comme d’habitude, c'est-à-dire rentrer dans le jeu de son interlocuteur dans l’unique but de lui soutirer des informations. Même si elles ne semblaient pas forcement utiles à la base, ça pouvait toujours servir. Enfin, c’est ce dont la belle tentait de se convaincre. Quoi qu’il en soit, elle n’avait pas lâché son couteau, jouant avec, effleurant l’acier du bout des doigts. Elle vrilla de nouveau ses prunelles dans celles de son interlocuteur et ajouta, sur un ton plus posé, toujours ce sourire aux lèvres.

    « Et tu as fait quoi pendant ce temps ? Tu m’as gentiment attendu sur cette plage ? Jte pensais pas si romantique. »

    Levant de nouveau les yeux au ciel, Drathir finit par ranger sa dague dans son fourreau et, sans un mot de plus, sauta finalement de son promontoire. Se rapprochant de son interlocuteur elle se posta à ses côtés. Il était plus grand qu’elle mais cela ne la gênait nullement. Loin d’être intimidée. Qu’espérait-elle comme ça ? Oh, elle s’attendait à ce qu’il lui répondre une connerie, évidemment. Ce serait trop facile sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 44
NAISSANCE : : 30/09/1992
ÂGE : : 25
STATUT : : Qui sait ?

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mer 2 Mai - 12:49




Kensei semblait déterminé à la faire sortir de ses gonds, enfin encore plus que ce n'était déjà le cas ! Pour le jeune homme, ce jeu était l'un de ses favoris et Drathir semblait y prendre gout ! En effet, elle marchait dans son sens et se mettait à lui rendre ses remarques, a qui serait le plus fort et imaginatif ! Mais généralement aucun des deux Rafleurs ne gagnaient ! Ils finissaient toujours par être interrompu ou par se quitter pour reprendre des chemins différents. Bien qu'il était très patient, Yamagochi se lassait plutôt vite d'un jeu ou d'une personne. Il savait attendre pour mettre à bien ses plans, ses stratégies mais en matière de discussion, on avait vite l'impression de l'ennuyer, de tourner autour du sujet sans y rentrer et .... Et les trois quart du temps, l'interlocuteur de Kensei était lassé de ce mur de béton et terminait par abandonner son idée de lui faire cracher des informations et des secrets sur ses "camarades" d'armes. Ou alors .. Il se pouvait qu'il donne une information complétement absurde et, bien sur, totalement fausse ! Comme : "Je ne sais pas ou se cache Hurle mais par contre je sais qu'il aime les fraises des bois !" N'y avait-il donc aucune moment ou Kensei se livrait un peu sur lui-même, qu'il avouait les raisons de son incarcération ici ? Jamais non ... Son mur souriant et plein de sournoiserie ne se fissurait jamais ni ne se baisser, un rempart constant, un pilier solide dans le "gang" des Rafleurs. Mais cette facilité à mentir et berner les autres avaient tendance à le montrer comme un traitre, ce qui était totalement faux ! Kensei ne rêvait pas gloire, de puissance, il ne voulait pas non plus être le chef oh ça non ! Alors quoi ?... Quelles étaient ses ambitions ici et ses envies ? Tels étaient les questions sur ce drôle d'homme à la chevelure argentée.

Alors pour Drathir, il était aussi un vrai mystère ! Elle semblait même vouloir le découvrir, qu'elle naïve de penser qu'elle pourrait se glisser outre ses mensonges et ses manigances. Enfin ... La demoiselle pouvait toujours essayer si elle n'avait pas peur d'y perdre des plumes. La remarque du jeune homme valu un roulement de yeux chez la petite Blondinette, elle ne l'avait pas cru ? Comme c’était regrettable ... Lui qui n'était que pur vérité et gentillesse . Il était aussi bien plus fin qu'elle ! Car oui, elle venait librement de l'insulter de connard ! Elle affirma avoir un véritable don pour flairer les connards, ce qui s’avérait être plutôt pratique dans cet endroit. A cette injure, le sourire de Kensei ne disparut pas, oh que non ! Il était même on ne peut plus présent !

« Drathir-san, ces mots sont si tendre venant de toi, je suis touché ... Vraiment ... »

Le japonais se disait surtout qu'elle manquait cruellement de finesse pour une femme ! He bien oui ! Au Japon, les femmes étaient des petits "doudous" qui se devaient d'être mignonnes et qui se mettaient en quatre pour satisfaire les besoin des hommes .. Matcho ? Un petit peu oui ... Il se souvenait juste des mères de ses "copains" quand il était encore au lycée ! Des femmes plutôt gentilles qui se levaient a l'aurore pour préparer les bentos des enfants, qui leur souhaiter un bon journée puis un bon retour. Des femmes modèles et ... Et selon ses critères la Blondinet en était loin. A ses yeux, Drathir était plus le "Pote de régiment" que la demoiselle à séduire ! Rien que l'idée en elle-même lui semblait être une étrangeté répugnante ! La détestait-il ? Pas vraiment non ... Le jeune argenté ne haïssait personne à vrai dire mais ce n’était pas pour ce détail qu'il n'était pas méchant ou moqueur, voir même un enfoiré invétéré qui titillait les cordes sensibles a l’extrême pour pousser a l'acte ultime : Le saut dans le précipice. La voix de la demoiselle le sortit de ses pensées. Elle lui demanda ce qu'il avait fait pendant tout ce temps ? Il l'avait attendu sagement ici ? Comme c’était romantique. Kensei ? Romantique ? Oh que oui ! Aussi romantique qu’était une pierre sur cette plage fade.

« Non en faite, je me suis perdu. Je réfléchissais a ce que j'allais manger en rentrant et j'ai atterri ici ... Alors j'me suis dis que j'allais attendre que tu viennes me chercher !... »

Encore un mensonge ou s'était-il vraiment perdu ? Pas vraiment ... Un Rafleur se devait de connaitre les sentiers, les raccourcit, tous les détails d'un lieu pour y rafler avec efficacité ! L'envie de lui dire que cette plage était fade et sans gout comme elle le tentait assez ... Mais bizarrement il ne le fit pas. Une petite trêve dans les pics incessants ? Peut-être bien ! Tenter de comprendre Kensei était un casse-tête redoutable ! La jeune femme se décida de ranger son joujou, bon initiative, il s'en voudrait qu'elle se blesse .. Un accident était si vite arrivé ! Drathir sauta hors de son rocher pour arriver jusqu’à lui, on pouvait dire que la différence de taille et de corpulence étaient plutôt fragrantes ... Mais un détail peu important ! Pour le moment, il n'avait qu'une question qui lui trottait dans la tête ! Le résultat de sa Rafle !

« Alors dis moi ... Ta Rafle était un fiasco total ? Comme je regrette de ne pas être venu te voir échouer .. -Petit rire- »






Dernière édition par Kensei Yamagochi le Lun 7 Mai - 15:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mer 2 Mai - 14:44

    L’on pouvait probablement qualifier ça de “jeu“. Les répliques s’enchaînaient, elle tentait d’en apprendre plus sur lui alors qu’il se contentait de vouloir la pousser à bout. Mais il n’y avait jamais vraiment de vainqueur, la blonde doutait de parvenir à ses fins tant Kensei s’apparentait à un mur, véritable. Du bêton armé. Que pouvait-il ainsi cacher ? Elle n’en avait aucune idée, mais du coup il devenait une menace potentielle, et c’était un homme qui ne méritait nulle confiance. Encore moins la sienne. Il en allait de même pour son respect ou son amitié. Il n’était qu’une punaise, encombrante, trop secrète et emmerdeuse. Un simple insecte à écraser. Franchement, pourquoi tous les rafleurs étaient-ils ainsi ? A se la jouer sadique mystérieux. Quoi qu’il en soit elle l’avait donc insulté, d’une jolie manière à ses yeux, mais il ne s’en offusqua nullement, bien au contraire. Il se contenta de se foutre d’elle, comme quoi les mots qu’elle venait de prononcer le touchaient profondément. Mon œil oui. Quoi qu’il en soit elle répliqua aussitôt, inclinant légèrement la tête sur le côté, comme si ce qu’il venait de lui dire lui faisait également plaisir au possible.

    « Oh, si y a que ça pour te faire plaisir chéri, je t’en dirais d’autre t’en fais pas. »

    Par la suite la blonde lui avait demandé ce qu’il avait fait pendant ce temps. Elle osait espérait qu’il avait loupé sa rafle pour une bonne raison. Probablement étais ce le cas, mais il ne lui dirait rien, comme d’habitude. Elle avait donc quitté son piédestal pour rejoindre le concerné, se postant à ses côtés tout en rangeant son couteau dans sa botte. Elle finit alors par se redresser, attendant une réponse de la part de son compagnon d’infortune. En fait elle se demandait encore pourquoi elle avait prit la décision d’aller le voir. A quoi s’attendait-elle franchement ? A une véritable explication ou des excuses ? La bonne blague. En vérité elle perdait juste son temps, et vu la journée de merde qu’elle venait de passer, peut être aurait-il été préférable qu’elle se passe d’un conflit de plus. Quelle idiote. Et voila que Kensei lui servait enfin une excuse idiote. Non il ne l’attendait nullement pour un rendez vous romantique, il s’est juste perdu. Mais bien sûr, un rafleur, peut être là depuis un moment, qui se perd. C’est pas comme si l’île était gigantesque non plus, fin quoi que… Mais dans tous les cas la plupart des rafleurs se devaient tout de même de connaître les chemins principaux voir même des raccourcis. En plus la seule chose qui l’intéressait c’était de savoir ce qu’il se ferait à manger pour le soir. Décidément c’était bien un homme, ça ne pensait qu’avec son sexe et son estomac. Mettez leur donc une belle femme et un steak sous le nez et c’est bon, c’est dans la poche. Drathir leva de nouveau les yeux au ciel. Il avait un sacré répertoires de mensonges dis donc, mais des mensonges tellement flagrants que ça l’agaçait. En fait elle avait vraiment l’impression qu’il se foutait d’elle, ne la prenait pas au sérieux. C’était probablement le cas. Qu’on estime Drathir idiote était une chose, qu’on s’amuse à le lui faire remarquer en était une autre. Ce fut cependant sans se départir de son sourire narquois qu’elle répliqua.

    « Ce sera la seule fois. J’ai pas spécialement envie de jouer le rôle de la baby-sitter toute ma vie. »

    En effet, elle avait autre chose à faire que de ramener un gosse chez lui. Surtout lui. Si elle s’était amusée à le chercher cette fois, c’est uniquement pour tenter d’imposer un minimum de respect. Bon, pour le respect on repassera mais au moins elle avait fait ce qu’il fallait. Ne rien dire lui semblait être une plus mauvaise idée que de venir gueuler. Pis de toute manière, gueuler, c’était ce qu’elle faisait de mieux. Autant en profiter. Mais Kensei alla plus loin. Il ne se contentait désormais plus de se moquer d’elle via des mensonges foireux, il lui posait des questions fâcheuses. Comment c’était passé la rafle ? Couillon va, si tu voulais savoir t’avais qu’à être là. Evidemment il s’amusait surtout à insinuer que la rafle avait été un fiasco total. Oui et non, malgré quelques soucis y avait pas eu de pertes trop conséquentes. Mais, elle, c’était une autre histoire. Et il était évident qu’elle ne s’étalerait pas sur le sujet. Seulement il fallait admettre qu’il avait touché un point sensible, pas au point de la faire devenir hystérique, mais suffisamment pour qu’à l’ironie vienne s’ajouter un peu de contact physique. Non elle n’allait pas le violer, loin de là. Elle avait un minimum de fierté, hors de question de se taper une punaise dans son genre. Ce fut donc sans hésiter, et en prenant soin de ne pas trahir ses intentions avant, qu’elle fit un croche patte à son compagnon, avant de le chopper les épaules et de le pousser violemment en avant, rendu sa chute plus vive que prévu. Dans le seul but de le faire s’étaler dans l’eau. Une eau noire, franchement écœurante, et dont elle ignorait tout. Bah tant pis, avec un peu de bol ce serait de l’acide qui le rongerait jusqu’à l’os. Mais apparemment non. Quoi qu’il en soit la blonde recula d’un pas ou deux, pour éviter de le suivre trop vite dans cette mer. Elle ajouta alors d’une voix à la fois cassante et moqueuse. Ce qui montrait qu’il n’aurait franchement pas du poser la question.

    « Vu que je suis vivante t’aurais du te douter que ça c’est très bien passé. Et si tu tiens un tant sois peu à ta vie, je te déconseille de te foutre de ma gueule à ce sujet. Je suis persuadée qu’Hurle me laisserait te saigner comme un porc pour le faux bond que tu nous as fait. »

    Vrai ? Pas vrai ? Elle n’en savait rien. Hurle avait pour habitude de se moquer de la plupart des rafleurs, peut être que Kensei faisait partie de ses punaises insignifiantes. Quoi qu’il en soit, cela n’empêchait nullement la belle de menacer l’insecte qui gisait désormais dans l’eau. Mais elle se doutait que son action ne resterait pas impunie. Que ferait-il ? Insultes, menaces, poings dans le visage ou même carrément sortir son arme ? Ce fut pour cela que, par précaution, la main de la demoiselle se porta à hauteur de sa dague, reposant désormais sur le pommeau de cette dernière. Crispée, tendue, elle attendait. Car elle ignorait aussi s’il serait du genre à lui trancher la gorge. Ou tout du moins essayer de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 44
NAISSANCE : : 30/09/1992
ÂGE : : 25
STATUT : : Qui sait ?

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Jeu 3 Mai - 12:32




Kensei savait qu'il jouait avec sa vie à la titiller sur le résultat de sa Rafle ! A vrai dire, il n'avait pas connaissance de son issu ! S'ils y avaient beaucoup de perte dans leur rang, ce qui était rare, ni le nombres de civils assassinés. Aucune information n’était parvenu à ses oreilles curieuses ! Alors, dire qu'elle avait été un fiasco total ... On comprenait de suite qu'il cherchait à l’énerver, ce qui était tout à fait légitime quand l'on connaissait la relation que ces deux là "entretenaient". On pouvait croire qu'avec eux c’était : Œil pour œil, dent pour dent ... Ou bien : Qui s'y frotte, s'y pique. Une relation plutôt dangereuse basée sur la moquerie et le sarcasme. Et puis ... Ils aimaient tellement se mettre des bâtons dans les roues et des poings sur la tronche. Une façon de se dire : Je t’apprécie ! Ou pas tout compte fait ... D'ailleurs ... Drathir lui affirma qu'elle avait d'autres remarques a lui faire si cela lui faisait plaisir Oh que oui ! Il aimait quand elle venait vulgaire et violente ! La seule chose qu'elle savait faire de bien en sommes ... Kensei se contenta d'un petit rire amusé en plus de hocher la tête en guise de : "Oui". Il ne répondit rien, pas un mot. Son petit rire suffisait a lui donner son fin de pensée. Et ils pouvaient continuer ainsi jusqu'à la lassitude, jusqu'à ce que l'un tourne les talons en disant merde à l'autre. Les rafleurs ... Une amitié très importante et très soudé ! Presque une famille, des frères et des sœurs ...

Et la jeune femme brisa tous ses rêves en deux secondes de temps ... Elle lui fit la remarque que ce serait la première et dernière fois qu'il la faisait courir comme ça a travers l'île ! Qu'elle n'avait nullement envie de jouer les baby-sitter. Une phrase plutôt marrante ... Linath, nourrice ? La blague ! A coup sur, les gamins qu'elle garderait finirait dans la benne à ordure ! Ou noyer dans la baignoire ... Un truc glauque dans ce genre. Enfin .. Yamagochi était plus mal place pour parler de mort glauque ! N'était-ce pas lui qui avait voulu empoissonner son ancienne nourrice ? Enfin ... Il avait fini par l’égorger car la demoiselle s'était mise a crier, c’était de sa faute après tout ... Elle avait cherché le contact avec cette lame froide et sans vie ... Selon le Rafleur, elle n'avait eu que ce qu'elle méritait cette garce ... Enfin, Drathir nounou .. Dans une autre vie peut-être ! A cette remarque, le jeune argenté ne répondit pas, ne jugeant pas cela utile, il était plutôt silencieux à cette minute ! Pas de remarque qui fusait dans tous les sens, des insultes subtils et des critiques acerbes. Le voir aussi "calme" n’était pas tellement normal ! Soit il préparait un mauvais coup soit .... Soit il était malade mais peu probable. Mais tout n’était que mensonge, il n'était pas perdu et n'avait nullement besoin d'elle pour rentrer au quartier des Rafleurs, il savait même qu'il ne repartirait pas avec elle aujourd'hui, quoique ... S'il pouvait lui faire manger quelques fougères en passant par la foret ... L'idée lui semblait bonne, amusante. A tenter ...

La folle passa à l'acte ... Alors qu'il ne s'y attendait -presque- pas, Drathir lui fit un croche patte ce qui valut un froncement de sourcils de la part du jeune homme. Elle cherchait le meurtre ? Dans sa chute, la Furie le prit par les épaules et le pousser en avant pour accélérer sa chute. Kensei tomba en avant, direction cet mer écœurante a souhait et qui avait fait l'objet de ses songes quelques minutes auparavant. Il tomba à genoux dans l'eau, posant les mains par terre pour finir a quatre pattes, sauvant le haut de son kimono de cette noirceur inquiétante, il se rassurant de voir de son vêtement était assez sombre pour cacher les horreurs que cette eau avait porté a ses habits traditionnels. La rafleuse parlait dans son dos, disant qu'elle était toujours vivante et qu'il aurait du se douter que tout se passerait bien. S'il tenait un peu a sa vie, il devrait arrêter de se foutre d'elle sur un sujet aussi important. Terminant sur le fait qu'elle était sur que Hurle le laisserait le saigner s'il apprenait son absence a cette Rafle. Mais Kensei ne l’écoutait qu'a moitié. Cette plainte l’agaçait, encore pire ! Son geste l’agaçait, punaise son kimono, une fortune !... Le japonais se redressa sans mal, lui tournant le dos, il se contenta de tourner légèrement la tête sur le coté pour l’apercevoir, la fixant d'un œil azuré, l'air plutôt mauvais.

« Si j'étais toi j'aurais pris mes jambes à mon cou ... »

D'une grande enjambée Kensei sortit de l'eau pour arriver très vite à elle. Il posa sa main -sale- sur sa gorge et serra doucement ses doigts pour qu'elle ne s’échappe pas de sa prise. Le jeune homme l'attira d'un coup vers lui alors que sa main libre se posa sur la poigne de son Wakizashi. Il le tira lentement alors qu'il la fixait à travers sa frange. Pensait-elle vraiment qu'elle allait s'en tirer sans un bleu après avoir osé le pousser de la sorte. Surement le geste serait passé un peu mieux si elle ne l'avait pas poussé dans cette eau dégueulasse, qu'elle n'avait pas ruiné son beau kimono onéreux. De plus, elle semblait vouloir l'intimider en sortant le nom du Chef dans sa phrase. Hurle n'allait pas se déplacer ni même taper du poing sur la table sur leur connerie qui n’intéressaient que les concernés. La pointe de son sabre se posa alors sur la poitrine de Drathir, la ou était son cœur, assez froidement il lui annonça.

« Crois-tu vraiment que Hurle-san va prendre cinq minutes de son temps pour t’écouter te plaindre ? T'aider à résoudre nos petites querelles "d'amoureux" ? A moins que .. Tu te dises que tu n'as aucun moyen pour m'impressionner alors tu le cites pour tenter de le faire ... Raté ... »

Alors qu'il parlait, son sabre avait commencé à s'enfoncer dans sa chair, lentement pour l'entailler ne serait-ce qu'un peu, un petit filet de sang avait d'ailleurs commencé à se rependre sur sa peau pâle et sa lame, la souillant de ce liquide écarlate. Kensei essuya sa lame sur le t-shirt de Drathir et la repoussa en arrière, un peu plus loin de lui, se moquant pas mal qu'elle tombe sur un rocher qui lui ouvrirait les cranes et d'autre joyeuseté ! Il rangea son sabre dans son fourreau, un geste plutôt gracieux et digne des Samouraïs d'antan. Il se remit à sourire et lui affirma.

« Au faite, tu me dois 12,658 yens (~120€) pour mon kimono. »




Dernière édition par Kensei Yamagochi le Lun 7 Mai - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Jeu 3 Mai - 15:28

    Elle savait qu’il n’apprécierait probablement pas. Juste parce qu’elle avait osé le toucher, osé l’expédier dans une eau écœurante dont on ignorait tout. Et puis juste parce que c’était elle aussi. D’ailleurs elle se demandait si, comparé à un autre, elle risquait plus facilement sa vie ou non. Est-ce que leur jeu la rendait privilégiée aux yeux du vil serpent, ou bien est ce que cela ne faisait que l’enfoncer un peu plus ? Peu importe. De son côté tout était clair, elle ne l’aimait pas. Elle ne le haïssait pas au point de perdre son calme face à lui, loin de là, mais elle ne l’aimait pas. Tout simplement. Alors qu’elle venait tout juste de l’expédier à terre, la jeune femme avait aussitôt porté sa main à hauteur de sa dague. Par précaution. Surtout qu’il venait enfin de se redresser, il n’avait pas bu la tasse comme elle l’aurait espéré, tant pis. Au fond, elle avait été loin d’imaginer que cette simple “agression“ lui vaudrait un coup d’œil aussi mauvais. Dommage que ce soit un enfoiré de première, il avait de beaux yeux tiens. Ce constat la fit sourire, et ce même sourire s’accentua tout en prenant une note narquoise quand il lui déclara qu’à sa place il se serait déjà enfuit en courant. Cela ne l’étonnait pas vraiment. Il était du genre à fuir ? Ce n’était pas son cas, encore moins quand elle pensait ne rien risquer de très grave. Il ne lui ferait rien, ou tout du moins rien de bien méchant. Il ne pouvait pas se le permettre. Tout comme elle n’était pas sûre de pouvoir vraiment le blesser également. Quoi qu’il en soit, il passa tout de même à l’attaque.

    Une enjambée suffit au jeune homme pour arriver à sa hauteur et sa main se referma autour du cou de la demoiselle. De l’eau, noire, dégoulina le long de ses doigts puis le long de la peau de la rafleuse. Elle s’y intéressa quelque peu, à priori ça ressemblait vraiment à de l’eau, pas d’acide ou quoi que se soit. Peu importe. Apparemment le simple fait que la tenue du jeune homme soit désormais trempé, ce qui n’était pas très grave vu que ça sécherait, avait suffit à rendre le concerné à cran. Bien énervé. Comme par instinct, la main de la belle s’était refermée sur le poignet de son adversaire. Comme si elle allait lui faire une prise de catch. Finalement elle se contenta de ce simple geste, elle comprit qu’il était inutile de tenter quelque chose ou ça se finirait en bain de sang. Ce qu’elle ne souhaitait pas vraiment. Kensei l’attira alors brutalement contre lui. Ouh, il s’agissait là d’une occasion à saisir. Toujours ce perpétuel sourire provocant aux lèvres, la rafleuse susurra d’une voix suave, une voix teintée tout de même d’une pointe de moquerie.

    « Comme j’aime te sentir aussi proche mon doux Kensei. »

    Elle se foutait ouvertement de sa gueule. Vu la situation peut être n’étais ce pas le meilleur moment, surtout que désormais un sabre se trouvait à hauteur de son cœur. La menace planait mais elle ne s’en soucia nullement. Ce fut plutôt les paroles, prononcées froidement, du japonais qui attirèrent son attention. Franchement, il la prenait pour qui ? Une fille naïve, idiote aussi ? Drathir savait parfaitement que se plaindre directement auprès d’Hurle était la dernière chose à faire, elle ne parviendrait qu’à l’agacer et recevoir une menace de mort si elle venait encore à pleurer vers lui. De toute manière la blonde avait trop de fierté pour agir ainsi. Plutôt crever que de se plaindre directement auprès du grand manitou. Quoi qu’il en soit, durant la tirade de son adversaire, ce dernier avait finalement usé de son arme. Un peu. Légèrement. Se contentant d’entailler la peau de la demoiselle, le sang s’écoulait goutte à goutte. C’était tellement insignifiant qu’elle ne s’en soucia même pas, et elle avait vécu bien pire, hors de question donc qu’elle se mette à gueuler comme un enfant qui vient de s’entailler le pouce avec un couteau. Elle resta de marbre, et son sourire disparut le temps qu’elle réplique. Froidement. Mais au fond elle était on ne peut plus sérieuse.

    « Je crois que tu m’as mal comprise. J’étais en train de te dire que d’abord je te tranchais la gorge, et ensuite je me justifiais auprès d’Hurle. Et malgré ça, je suis prête à parier que je ne risquerais rien. »

    Voila, c’était plutôt ainsi qu’elle réagirait. Elle lui faisait comprendre que le tuer ne lui apporterait aucun ennui. Après, étais ce vrai ? Elle n’en savait rien. Mais peu importe. Après avoir essuyé son sabre sur le débardeur noir, le sang en devenait presque invisible sur une telle couleur, il la repoussa en arrière. A vrai dire elle n’avait pas vu le coup venir. Mais encore une fois elle se remercia ses cours de danse et, ajouté à un entraînement intensif sur l’île, cela lui avait permis de conserver une étonnante souplesse. Elle se retrouva donc à terre, mais elle ne venait pas de s’y étaler non. Elle s’était tranquillement réceptionnée grâce à ses mains qu’elle avait posées derrière son dos. Pour faire simple, elle faisait le pont, notre chère blonde. Ce fut tout aussi simplement qu’elle se redressa, se contentant de s’épousseter d’un revers de la main, en signe d’ultime provocation. Elle l’observa ranger son sabre et du retenir une mine dégoûtée. Il se prenait pour un grand homme, pourtant il était dépourvu de la moindre noblesse. Il n’était qu’un insecte, comment pouvait-il juste prétendre à un statut plus important ? S’en était écœurant. Elle n’avait jamais aimé les personnes qui, d’une manière ou d’une autre, se faisait paraître pour ce qu’ils n’étaient pas. Ça lui donnait franchement envie de vomir. Fort heureusement ce fut son interlocuteur lui-même qui lui permit de penser à autre chose, en lui annonçant le prix d’un tel kimono. Elle haussa un sourcil, aussi cher ? Bordel. Dire qu’elle, avec ses propres parents, avaient toujours du fournir de l’argent pour acheter des vêtements de marques. Parce qu’ils étaient plus cher. Mais peu importe. La demoiselle répliqua alors, blasée, donnant l’impression qu’elle n’accordait que très peu de valeur à ce kimono.

    « Pour un chiffon pareil ? La bonne blague. Ravi de constater que, en plus d’être un connard né, tu étais également fils de bourge mais sache qu’ici l’argent ça se trouve pas aussi facilement. Et il est hors de question que je dépense le mien pour toi. »

    Et puis quoi encore. Se détournant quelques secondes de son interlocuteur, elle effleura du bout des doigts l’entaille et s’autorisa un sourire. Elle se voyait déjà emmerder un infirmier en gueulant au secours, le côté chiant de l’action résidant dans le fait qu’il serait probablement occupé avec des vrais patients. Peu importe. Levant de nouveau les yeux vers Kensei elle ajouta dans un souffle moqueur.

    « J’ai remarqué que tu te prenais pour un samouraï. C’est mignon. Mais t’es loin d’avoir leur classe. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 44
NAISSANCE : : 30/09/1992
ÂGE : : 25
STATUT : : Qui sait ?

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Ven 4 Mai - 11:49




Le Japonais venait à se demander s'ils pouvaient venir à s'entretuer ... Il n’était un secret pour personne que les rafleurs ne s'entendaient pas entre eux a quelques exceptions ... Alors il ne serait pas étonnant de voir Kensei se battre avec Drathir ou une/un autre. De plus, il n'allait pas se retenir car son ennemi était une femme, il n'avait pas de genre de "pitié". Et puis de toute façon, les demoiselles dans ce clan de sauvages devaient avoir une bonne couche de violence et brutalité pour survivre parmi les autres brutes qu’étaient les hommes. Autrement dit, elles devaient avoir les épaules assez larges pour soutenir les coups de leur compagnon masculin ! Qui a dit que les demoiselles étaient des cibles faciles ici ? Surement pas lui ... Enfin, si peut-être mais pas pour les rafleuses en tout cas ! Tout cela pour dire que s'il venait à s’étriper avec Linath, il ne lui ferait pas de cadeau comme elle ne lui en ferait pas non plus.

En guise de provocation, la demoiselle lança une remarque a Kensei quand il venait a l'attirer vers lui : Comme j'aime te sentir aussi proche mon doux Kensei. Lui en était plutôt dégouté ! Misogyne ? Peut-être bien qui sait ... Il n'avait jamais vraiment d'estime pour les demoiselles, les trouvant inutiles, parfois pleurnichardes voir capricieuses. Enfin, la Blondinette avait surtout sortit cette réplique pour titiller d'avantage ses nerfs, une belle tentative ! Il en convenait ! Mais ... Pas suffisante pour le mettre hors de lui. Puis, d'une seconde à l'autre, elle perdit son sourire de garce pour répondre avec sérieux et froideur. Elle rectifiait ses paroles, ou plutôt les reformulaient ! Elle lui disait qu'en un premier temps elle lui trancherait en rondelle puis elle irait se justifier au Chef, mais elle était prête à parier qu'elle ne risquait rien. Un pari plutôt dangereux ... Ici, la vie des prisonniers n'avait pas grande valeur, seuls ceux qui savaient être tyran et rapporter voir faire des choses utiles - informations, argent, qualité particulière ..etc- avaient une certaine valeur, ils étaient utiles, précieux, voir indispensable. Pour les autres, ils n'étaient que du bétail qui attendaient l'heure de la Rafle qui viendraient les prendre. On pouvait dire qu'ils vivaient dans la peur alors que les personnes comme Drathir et Kensei vivaient dans le "luxe" et la sécurité de ne pas se voir faucher par un de leur confrères. Alors, on pouvait dire que la vie d'un Rafleur était important, plus le nombre était important, plus la domination était écrasante. En sommes, le tuer lui apporterait plus de problème qu'autre chose.

Pour ce qui était de l'argent ... Kensei savait comment en faire "cracher", après tout il était un escroc dans sa vie de liberté ... L'argent était-il important pour lui ? Yamagochi, vénal ? On ne pouvait pas vraiment l'affirmer ! Il était né de parents fortunés, il avait crouler sous les jouets couteux mais l'odeur de billets avaient pourri toute sa vie. Il savait que l'argent était le nerf de la guerre, que c’était important mais ... Il ne cherchait pas la fortune bien qu'il portait des vêtements de valeur, même l'arme qu'il potait dans son obi semblant avoir une certaine valeur pécuniaire. Mais la Furie Blonde n'avait pas l'air d'accord .. Elle ne comprenait pas qu'un "chiffon" soit aussi couteux et qu'il était hors de question qu'elle lui lâche ne serait-ce qu'un centimes ! Qu'elle radine ... Tant pis pour elle, elle n'irait pas pleurer si elle avait une mauvaise surprise !

« Ou as-tu vue que je te demandais ton avis ? Je me sers quand j'ai besoin de quelque chose, ton autorisation n'est pas une nécessité ... Fufu ... »

Le jeune homme était bien capable de prendre dans ses quartiers tout ce qui avait un peu de valeur pour s'en faire de l'argent et ainsi se rembourser de la perte de son beau kimono, voir même piquer dans les économies de la demoiselle sans aucun scrupule ... Demander quelque chose n'était pas dans ses habitudes, il se servait sans gène, sans se soucier des conséquences. Un vrai chieur quoi ... On l'aura comprit ! La dernière remarque de la Rafleuse fit sourire Kensei, il se prenait pour un samouraï ? Non mais le port d'un sabre imposait une certaine droiture dans les mouvements et les manières, il n'était pas un bourrin sans grâce, ni principe. Quoique pour les principes .. Ça restait a voir ! La femme rajouta que c’était mignon comme "manière" que malgré tous les efforts pourraient faire il était loin d'avoir la classe des combats nippons d'antan. Le petit pic sur son origine ethnique, mauvais domaine pour le provoquer ! Il était assez fier d'être japonais et ... Il avait beaucoup de remarque en stock pour lui faire ravaler ses paroles. Alors, le plus naturellement du monde, il posa son regard sur elle a travers ses mèches argentés, abordant son sourire de renard futé mais a la fois si mesquin.

« Quant à toi tu as toute la disgrâce de tes gênes de Viking. L'apparence turpide, limite belliqueuse ... Je cherche encore une once de féminité en toi ... Mais elle est inexistante je dirais. J’espère que tu le vis bien au moins ! Ton mal être me dérangerait tellement ... »

Dit-il sans perdre son sourire, même celui-ci s’était accentué à la numération de ses défauts physiques ... Et dire à une femme qu'elle était laide ... Kensei n'avait vraiment peur de rien ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mar 8 Mai - 14:56

    Elle n’espérait aucune galanterie de sa part. Tout simplement parce qu’elle estimait qu’il en était dépourvu, et puis elle ne supportait pas la charité en général. De toute manière, rare étaient les rafleurs qui possédaient des manières. Et puis, peu importe, la blonde estimait être capable de se défaire d’une bonne partie de ces brutes. Peu importe qu’ils ressemblent à des tas de muscles, et encore ce n’est pas le cas de tous, il suffisait d’un croche patte pour les foutre à terre avant de leur faire une bonne prise de catch. A force de voir, elle avait finit par apprendre. Peu importe. Elle s’était demandée s’il fallait se battre avec Kensei, répondre à cette entaille. Elle s’en était finalement abstenue. Sa mort ne lui apporterait que des emmerdes, et elle n’en tirerait aucune satisfaction. Absolument aucune. Mais peu importe. Après que le rafleur ne l’ait attiré contre elle et entaillé légèrement, elle avait eu l’impression qu’il n’avait pas apprécié sa remarque sur le fait qu’elle appréciait son contact. Etait-il gay ? Ou bien juste un crétin qui ne supportait pas les femmes, encore moins quand elles n’étaient pas du genre soumise. Bah, peu importe. Dans tous les cas il s’agissait là d’une théorie intéressante, qu’elle se devait de vérifier à la première occasion. Pour l’heure, une certaine distance séparait de nouveau nos deux rafleurs. Kensei avait osé lui donner le prix de son stupide kimono. Espérait-il vraiment qu’elle le rembourserait ? Ah, apparemment non. Il se contenta de lui dire qu’il n’avait pas besoin de son avis, il piquerait tout chez elle. Haussant un sourcil, la blonde répliqua, un sourire narquois aux lèvres.

    « Je t’en prie, fais donc. Offre-moi un prétexte suffisant pour te faire mal. Vraiment mal. »

    Elle n’attendait que ça. Enfin non, elle pouvait très bien vivre avec la présence de Kensei dans les parages. Il était chiant, provocant, menteur et manipulateur. Mais ce n’était pas impossible de le côtoyer, juste énervant et parfois risqué. Peu importe. Le sujet de conversation venait encore de changer, la blonde s’était amusée à le provoquer – ou tout du moins tenter de le provoquer – en évoquant le fait qu’il était loin d’avoir la classe et le charisme d’un vrai samouraï. Il se donnait des airs avec sa tête levée, fier, mais il n’était qu’un parasite. Dépourvu de principes, d’honneur ou même de loyauté. Du moins c’était l’image qu’elle avait de lui. Alors en effet, il était bien loin de l’image du samouraï honorable. Mais peu importe, la blonde avait enfin l’impression d’avoir touché un point sensible, mais peut être se faisait-elle des idées. Surtout que le japonais finit par répliquer à son tour, toujours cet habituel sourire mesquin aux lèvres. Elle faillit éclater de rire. C’était bien la première fois qu’on la comparait à un viking. Certes il essayait surtout de lui dire qu’elle n’était qu’une brute, laide, incapable de se servir de ses neurones. Il s’agissait là d’une réplique amusante, mais pas vexante pour un sou. Elle se moquait bien de ce qu’il pouvait dire sur son physique, il était bien l’un des rare à penser de la sorte et puis il était surtout l’une de ses personnes dont l’avis lui importait peu. Il en allait de même quand il critiqua, implicitement, ses capacités intellectuelles.

    Au final, l’allusion au viking était plus amusante qu’autre chose. Elle aimait bien la comparaison, et préférait largement ressembler à ces conquérants belliqueux, plutôt qu’à un samouraï honorable. Pourquoi ? Hum, elle n’en savait trop rien, disons que cela lui semblait mieux ainsi. Et puis, honnêtement, elle n’était pas fan du style vestimentaire de l’homme qui lui faisait face. L’idée de vêtements de cuir et de peaux de bête était bien plus intéressante à ses yeux. Mais peu importe. Kensei lui donnait là l’occasion idéale pour vérifier sa théorie. Ainsi elle n’avait pas une once de féminité en elle hein ? Pour sa part, elle estimait savoir charmer et c’est bien ce qu’elle comptait faire. Un peu. Afin de tester les réactions de son interlocuteur. Ce fut pour cela que, un sourire amusé aux lèvres, la jeune femme brisa la distance qui les séparait. Se retrouvant contre lui, elle passa ses bras autour de son cou, alors que ses prunelles se mettaient à pétiller d’une lueur malicieuse, presque malsaine. Elle donnait l’image d’une femme amoureuse, image qui vola en éclats quand la blonde prononça quelques mots, sur un ton moqueur au possible. Comme d’habitude.

    « ça te dérangerait ? Oh, j’aime quand tu t’inquiètes pour moi. »

    Une des mains de la belle vint caresser légèrement la nuque du concerné, alors que son sourire s’étirait, provocant au possible. Elle ajouta alors, remployant les mots de son interlocuteur.

    « J’espère que cette proximité ne te dérange pas. Ton mal être me dérangerait tellement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 44
NAISSANCE : : 30/09/1992
ÂGE : : 25
STATUT : : Qui sait ?

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mer 9 Mai - 13:10




Aussi loin que remonte ses souvenirs, Kensei avait toujours su qu'elle était l'importance de l'argent dans ce monde corrompu par le mal et la traitrise ... A peine né il en avait été une malheureuse victime : Abandonner par ses parents qui ne voulaient dépenser un yen pour le bien être du petit garçon. Avec l'âge, il avait très vite comprit l'importance des billets dans la société, le nerf de la guerre, le centre des conflits, un système pourri par l'odeur de ces précieux papiers. Il avait été le fils des riches oui, mais il ne portait pas tellement d’intérêt a cet devise qui pouvait acheter l'amitié, le silence ou même le cœur d'une femme - ou bien le corps tout dépend des envies-, il pouvait même racheter les fautes commises par le passé ! Kensei avait vue son pardon accordé par des jouets onéreux, des cadeaux prestigieux. Enfin ... Il l'avait fait croire pour mieux mettre a bien ses ambitions. Pouvait-on vraiment le dire vénal ? Il n'avait jamais montré un grand intérêt a l'argent aussi bien ici qu'ailleurs. Allait-il vraiment attendre un remboursement de Drathir ? Ou même piller sa propriété pour dédommager la perte de son vêtement presque luxueux ? On ne pouvait le lire et la était bien le problème ! Personne sur cette île ne pouvait dire avoir la chance de le connaitre, de pouvoir le percer ! Kensei était un mystère qui prenait un malin plaisir à donner des informations erronées, mener sur les pistes vaseuses. Cette capacité a mentir sur lui-même, sur ses intentions et ses réactions le rendait plutôt insaisissable et imprévisible. En sommes, il pouvait très bien ne pas mettre sa menace à exécution ou bien le contraire. La prudence était une qualité nécessaire quand l'on était en contact avec cet homme.

Mais la Furie Blonde ne semblait pas connaitre ce mot ! Même elle l'incita à venir la piller pour pouvoir ainsi se venger de lui sans avoir a se justifier ! Qu'elle femme vicieuse elle était ... Elle poussait aux vices, à la faute pour donner satisfaction a ses nerfs et ses envies de violences. Que risquait-elle de lui faire ? Le frapper ? Le saigner ? Des broutilles sur cette île ! Quand bien même elle viendrait à lever les poings, Kensei ne la craignait nullement, il l'a trouvé même marrante quand elle sortait de ses gonds, un bon divertissement ! Et puis, s'il recevait un mauvais coup ça lui donnerait une bonne occasion pour aller titiller les nerfs de l'infirmier ... Mais il verrait le temps voulu. Maintenant il cherchait de quoi l’enrager un peu plus ... Les critiques sur son physique ne semblaient pas l'atteindre, d'ailleurs le Rafleur devait bien être le seul à la trouver laide, peut-être que la haine, non le dégout qu'il lui vouait influencé son jugement. On pouvait même se demander s'il ne se trouvait pas supérieur a elle ... Qui sait ? Les gouts et les couleurs ne se discutent pas dira-t-on.

D'un moment à l'autre, la Viking semblait différente, un sourire amusé pendu au bout des lèvres ... Elle brisa la proximité entre eux en s’avança de quelques pas. La jeune femme continua son ascension jusqu’à lui, que dis-je ! Jusqu’à pouvoir se coller contre son buste, à quoi jouait-elle ? Kensei la laissé agir à sa guise, se contentant de baisser la tête pour pouvoir la regarder alors qu'elle venait d'entourer sa nuque de ses bras comme pour se serrer d'avantage a lui. Voila qui était intéressant ... Le Japonais entra dans son jeu, un jeu d'un tout nouveau genre, elle essayait de lui prouver qu'elle pouvait être une séductrice de talent ? Mais son cœur n'allait pas chavirer pour ses belles émeraudes ... Kensei baissa la tête vers elle pour la regarder, semblant adopter la même personnalité qu'elle, les mêmes gestes à la fois tendre mais Ô combien faux ... Il passa ses bras autour d'elle en glissant l'une de ses mains contre sa nuque, abordant un sourire amusé, joueur. Oh que oui il était joueur ce Rafleur ! Pour un œil extérieur ils passaient parfaitement pour un couple de jeunes amoureux, une image assez marrante quand l'on connaissait la colère qu'ils entretenaient l'un pour l'autre ... Quand elle se mit a parler, on pouvait saisir toute la supercherie d'ailleurs la tendresse de leur posture, d'une voix suave il lui répondit.

« Tu sais à quel point ton bien être m'importe ... Briser tes instants de joie est un moment assez jouissif pour moi .. »

Le jeune homme ne pouvait perdre son sourire alors qu'il le fixait de ses yeux azurés, une couleur plutôt inhabituel pour un asiatique ... Et la jeune continua son manège en caressant doucement sa nuque du bout des doigts, un geste bien répugnant mais la voir jouer sur ce terrain lui donnait une certaine satisfaction, jusqu’à ou pouvait-elle aller pour une victoire contre lui ? Il était bien curieux ... Kensei se baissa alors vers elle, lâchant sa nuque pour attraper son menton délicatement, il approcha ses lèvres de son oreille pour lui susurrer.

« Jouer sur ce terrain avec moi n'est pas la meilleure idée que tu ai eu Drathir-chan ... »

Affirma-t-il avec un petit rire plutôt malsain, il s’était même permis de passer au -chan, titre donné à des amies proches ... Mais il n'en était rien ! Un jeu, ce n’était que cela. Un jeu qui passait un autre cap quand il passe doucement sa langue de vipère le long de sa nuque, remontant lentement jusqu’à son oreille ... La limite ? Qui sait .. Yamagochi n'en avait pas vraiment, tant qu'il pouvait la faire bouillir de colère, la faire frissonner de dégout ... Seuls les plus audacieux pouvaient sortir victorieux ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Mer 9 Mai - 18:00

    Qu’essayait-elle de lui prouver ? Ses talents de séductrice ? Sûrement pas. Elle ne doutait pas de ses capacités de ce côté-là, ni dans les autres domaines d’ailleurs. C’est probablement ce qui lui avait sauvé la vie. Depuis toutes ces années, elles savaient ce qu’elle valait. Elle se faisait confiance, et jaugeait suffisamment bien les gens pour savoir quand il était risqué de menacer ou de se battre. Enfin, il en était ainsi la plupart du temps. Quoi qu’il en soit, ce qui l’avait ainsi poussé à se rapprocher du japonais, ce n’était pas pour lui prouver quoi que se soit, mais juste pour le dégoûter. Elle avait l’impression qu’il n’aimait pas les femmes, encore moins quand il s’agissait d’une brute comme elle. La blonde avait donc voulu lui exhiber ses faiblesses, s’en servir et le ridiculiser. Le blesser, le provoquer. Se moquer ouvertement de ce menteur qui, malheureusement, n’avait rien pour lui. Alors que la belle se retrouvait contre le buste de son interlocuteur, passant ses bras autour du cou du concerné, elle s’attendait à une réaction hostile. Il en fut finalement tout autre. Un sourire mesquin aux lèvres, les bras du jeune homme se refermèrent autour de sa taille alors qu’une main venait désormais vagabonder à hauteur de sa nuque. Il se prêtait au jeu, contre toute attente. Cependant s’il espérait la révulser, il se trompait lourdement. Drathir avait appris à jouer de son charme, et les personnes qui la dégoûtaient à ce point se comptaient sur les doigts d’une main. Kensei n’en faisait pas partie.

    De loin, on aurait pu les prendre pour un jeune couple. Le contexte s’y prêtait d’ailleurs fort bien étant donné qu’ils étaient sur la plage. Certes on était loin de posséder le sable chaud et la mer turquoise, mais il s’agissait tout de même d’une plage. Symbole du romantisme. C’était pathétique. Quoi qu’il en soit, la rafleuse ne réagit donc pas à ces infimes caresses, se contentant même d’y répondre, ses doigts effleurant la nuque de son compagnon avec une douceur infinie. Narquoise. Ce fut à ce moment qu’il prit la parole, d’une voix suave. Il jouait totalement le jeu, s’y adonnant. Cela sonnait tellement faux, s’en était presque risible. D’un point de vu extérieur ils auraient peut être pu avoir l’air mignon, tous les deux. Mais ils étaient loin de s’aimer. Au fond, que ressentait-elle pour lui ? Une certaine indifférence. Elle tentait d’en apprendre plus sur lui uniquement parce qu’il avait voulu – et peut être voulait-il toujours – faire de même avec elle. Et si elle s’était énervée un peu plus tôt, c’était parce qu’il lui avait manqué de respect de par son absence à la rafle. Elle le traitait comme n’importe qui d’autre. Insignifiant. Indifférent. Mais peu importe, il avait donc pris la parole, s’amusant à lui signaler qu’il prenait un malin plaisir à briser les plus beaux instants de la demoiselle. Le sourire de cette dernière s’accentua alors qu’elle répliqua dans un souffle.

    « Comment pourrais-tu briser ces instants s’ils sont inexistants ? »

    Des moments de bonheur ? Ils étaient rares. Tellement qu’elle n’en attendait plus rien. Elle tentait juste de survivre, et même de vivre, dans cette prison. La joie ne faisait plus partie de son quotidien, ou bien si cela arrivait, elle s’assurait que personne ne viendrait le rompre. Le japonais était donc loin de lui ruiner ses journées, au contraire il lui assurait parfois un passe temps passager. Comme en cet instant probablement. Etant plus grand qu’elle, son interlocuteur finit par se pencher légèrement, la main qu’il avait niché sur sa nuque glissa et, avec une délicatesse feinte, il s’empara du menton de la belle. Elle ne broncha pas, se contentant de vriller ses prunelles vertes dans les siennes. Comment pouvait-on prendre un air aussi fier ? Aussi hautain et arrogant. Elle vous donnait l’impression qu’elle pouvait tout se permettre, que le monde était à ses pieds. Elle vous écraserai, tous. Et ce sourire, toujours aussi provocant, et amusé à la fois. Mais elle resta immobile, même quand les lèvres du rafleur glissèrent jusqu’à son oreille, au creux de laquelle il murmura quelques mots. Elle ne connaissait que très peu de choses du japon, mais savait qu’il venait de la qualifier d’une manière plus… intime, plus proche.

    Et il ricana, toujours aussi malsain. Déjà qu’elle avait été surprise de le voir se prêter au jeu, elle le fut également en le voyant pousser le vice plus loin. Sa langue venant taquiner sa peau, de la base de son cou jusqu’à son oreille. Elle resta de marbre. Il fallait avouer que le contact était loin d’être plaisant, mais il était hors de question qu’elle le lui dise, ou qu’elle le lui montre de par une réaction écœurée. Alors elle resta immobile, du moins jusqu’à ce que cela soit à son tour de répliquer, de riposter. Son tour de jeu. Les lèvres de la rafleuse vinrent taquiner l’oreille de son interlocuteur, s’assurant de posséder toute son attention. Ce ne fut qu’à ce moment là qu’elle le plaqua au sol. Crochetant sa jambe, elle l’envoya à terre ainsi. Mais ce n’était pas dans le but de lui faire mal, ce fut pour cela qu’elle décida de ralentir sa chute à l’ultime instant. Ce fut donc sans le moindre mal que le japonais se retrouva allongé sur le sable, et il ne fallut qu’une demi-seconde supplémentaire pour que la demoiselle ne se retrouve au dessus, à califourchon. Le regard brillant, provocant, alors que son sourire s’étirait, faussement charmeur. Les mains de la belle glissèrent le long du cou de son camarade de jeu, puis le long de son torse. Habilement elle passa sous le vêtement, effleurant ainsi directement la peau. Elle en sentait les muscles, mais cela ne l’impressionna pas. Tout comme cela ne lui plut pas. Il n’avait rien pour lui. Quoi qu’il en soit, ce fut de cette douceur feinte mais exquise, qu’elle poursuivit sa route. Et alors que ses mains glissaient vers le bas, le corps entier de la jeune femme se penchait en avant. Jusqu’à ce qu’un poignard vint se planter dans le sable, juste à côté du visage du japonais. Si ce dernier osait bouger la tête ne serais ce que d’un centimètre, il se ferait de lui-même une légère entaille sur la joue.

    La blonde avait en effet profité de ces caresses, descendant encore et encore jusqu’à ce qu’elle ne soit plus qu’à un centimètre de la dague qui pendait à sa ceinture. Elle s’en était alors emparée, pour la planter là où elle se trouvait désormais. Elle lâcha d’ailleurs le pommeau de l’arme et ses doigts glissèrent de nouveau jusqu’au cou du rafleur. Elle brisa alors la distance qui séparait encore leurs deux visages et ces lèvres se retrouvèrent à quelques millimètres de celles de Kensei. Cette infime distante, dans le but de le provoquer, permit également à la belle de prendre la parole. Dans un souffle moqueur, suffisant.

    « Je te battrai sur tous les terrains Kensei. »

    Comme pour l’enfoncer un peu plus, affirmant sa supériorité, la jeune femme vint lui chuchoter à l’oreille, dans un murmure encore plus infime.

    « Absolument tous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 44
NAISSANCE : : 30/09/1992
ÂGE : : 25
STATUT : : Qui sait ?

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Jeu 10 Mai - 14:31




Les jeux de séductions n'étaient pas les favoris de Kensei ... Du moins pas quand on venait à franchir la barrière charnelle. Dans son comportement et ses "rejets" ont pouvaient lire son appartenance au peuple nippon. C'est vrai qu'ils ne se touchaient peu voir pas du tout, même pour se dire bonjour ou pour se passer le pot de sel a table ils faisaient leur possible pour limiter les contacts humains. Voila pourquoi il n’était pas fan de ce genre de jeux. Mais aujourd'hui, avec cette femme la victoire était importante ! Et puis .. Kensei était mauvais joueur, ou mauvais perdant, surement les deux ... Ici, la victoire n’était pas une option mais une nécessité ! Il passerait pour quoi s'il venait à faiblir devant cette folle furieuse en jupe courte ?! Le vice de cette sorcière était répugnant, elle était qu'un pitoyable insecte qui se dandiner contre lui pour lui faire plier les genoux, pour gagner cette bataille. Mais il n'allait pas lui donner cette satisfaction ! Il esperait juste l'avoir surprit à rentrer dans son jeu avec une facilité déconcertante ! Elle le faisait ... Marcher dans son sens et tenter de le percer mais malgré les rencontres et les "discussions" il n'avait rien eu sur elle comme elle n'avait rien eu sur lui. Cette fois-ci elle mettait un nouveau stratagème en jeu pour tenter de soutirer une ou deux informations sur sa personne. Mais que voulait-elle savoir au juste ? S'il était sensible a sa plastique ? Ou même s'il aimait les femmes ou non ? Car oui, depuis qu'il était ici, Kensei n'avait jamais vraiment montré aucun intérêt pour la gente féminine ... Aussi bien car peu d'entre elles étaient intéressantes qu'il ne pensait pas trouver la perle rare ici. De plus, il était Rafleur, dans ce "gang" il n'y avait pas de place pour la tendresse et la romance. Mais pour Yamagochi se n’était pas plus mal, il était loin d'être un homme tendre, il était plutôt insaisissable comme l'horizon ...

Quand bien même la situation était une grosse comédie avec deux acteurs de talents, Drathir donnait une partie d'elle-même dans ce combat, elle montrait qu'elle savait ne pas être qu'une brute épaisse, quant a Kensei ... Il ne montrait rien, juste qu'il avait un domaine de jeu plutôt large, même s'il s'attardait à être tendre, la provocation se cachait derriere ses gestes affectueux. La barrière être l'amour et la haine n'est qu'infime ... C'est ce que l'on dit oui, mais pour les deux Rafleurs s’était un poil différent. Après tout le Japonais n'avait pas de haine pour elle, aussi étrange que cela puisse paraitre il ne la haïssait pas, non il aimait juste titiller ses nerfs et lui rendre la vie impossible, une façon de faire passer le temps. Alors il ne pouvait pas dire que sa haine était un pas vers les sentiments, il ne pouvait en avoir pour elle. Pourquoi ? Elle n'avait pas les atouts nécessaires pour lui plaire. Mais aujourd'hui, la question n'était pas de savoir comment charmer l'autre, mais plutôt ... Comment gagner sur ce terrain de pseudo-seduction ? Ils s'en sortaient plutôt bien. Les bons moments étaient inexistants ? Il ne la croyait pas vraiment ... Il était intimement convaincu que leur jeux lui plaisait, du moins l'amusait, même pouvait la détendre ? Qui sait ...

Ne semblant pas vouloir abandonner ce jeu malsain, Linath imita les gestes de son "partenaire", venant poser ses lèvres sur l'oreille du jeune homme, il n'eut pour réaction d'un petit frisson de dégout, cette vipère le souillait de sa salive acide ... A coup sur il aurait passer un quart d'heure sous la douche après cette rencontre, pour ôter toute trace d'elle sur son corps athlétique, sur sa peau claire et tendre. Mais chose inattendu ! La demoiselle lui fit -de nouveau- un croche-pied pour l'envoyer a terre, dans le sable. Mais comparé a la première fois, elle venait de retenir sa chute comme pour qu'il ne se fasse pas mal ... Couché au sol, Kensei fit écrasé par la Furie Blonde qui venait de prendre place sur lui, assise sur sa taille a califourchon. Kensei la regarda, les yeux plissaient tandis qu'elle abordait le même sourire provoquant, le regard brillant, malsain ... Quel serpent cette fille. Ses mains semblaient bien baladeuses. En effet la Rafleuse laissa ses mains glisser de sa nuque jusqu'à son torse, elle eut même l'audace de glisser ses doigts sous le plan de son kimono pour venir toucher sa peau, redessinant presque les formes de ses abdominaux saillants. Des muscles que ne lui soupçonnaient pas sous ce kimono. Et pendant son manège, Kensei l'observait, ne semblant pas atteint par ses gestes tentants, impassible, indifférent il était bien qu'il gardait son petit sourire amusé. Et ses mains continuaient a descendre sur sa silhouette pour être stopper par son obi alors qu'elle se baissait sur lui, s'y couchant presque alors qu'elle planta son poignard juste a coté de son visage, mais il n'eut pas de sursaut quand elle vient enfoncer son arme si prés de sa joue. Drathir abandonna son arme pour venir perdre ses doigts sur la peau du Japonais, approchant son visage du sien, arrêtant ses lèvres a quelques centimètres des siennes, il pouvait sentir son souffle sur sa joue, beurk ... Il en aurait presque envie de vomir ... Mais il fallait se retenir. " Je te battrai sur tous les terrains Kensei .. " lui murmura-t-elle, il n’échappa qu'un rire de ses lèvres. La blondinette devrait vraiment se penser supérieur a lui pour pouvoir annoncer une telle chose sans une once d’hésitation. Mais elle ne l’était pas ... Oh que non, elle n'avait surtout aucune fierté, encore moins dignité et la était toute la différence entre eux.

« Tu sembles bien sur de toi ... Mais tu n'aura aucune victoire petite Gourgandine que tu es ... »

Il avait osé oui ... Osé l'appeler de ce nom si peu gratifiant pour une femme, mais il n'avait pas de retenu.Il tourna la tête vers elle, s'entaillant la joue sur le couteau de la Viking, mais il ne sourcilla pas a cette douleur, ce n’était qu'une égratignure et il avait connu bien pire ... Le japonais fixa la jeune femme de ses saphirs, osant soulignant le détail qui le rendait supérieur a elle.

« Tu n'aurais pas le dessus ... Ton manque de dignité m'exaspère tellement ... Contrairement a toi, je n'ai pas besoin de chauffer l'ennemi pour lui mettre le genou a terre. Ton touché me brule la peau et ton souffle est pire que le souffle fétide du Kami Izanami ... »

Triste histoire qu’était celle de la fondation du Japon, les contes divins qui faisaient leur culture ... La tragique histoire d'amour entre deux Dieux ... Izanami, Déesse à la chair brulée par son propre fils ... Déesse au corps pourri par le feu ardent de son erreur ... Sur ses paroles insultantes, il posa sa main sur son épaule et la repoussa avec brutalité, la poussant totalement de lui. Kensei se redressa pour s'assoir sur le sable et attrapa les plans de son kimono pour le refermer comme la main adroite de Drathir s'y était glissé. Une fois décent le jeune homme se redressa pour se mettre sur ses jambes, la dominant de sa posture, il était droit, svelte, fier ... Puis une remarque qui sonnait bizarrement comme un compliment.

« Seuls tes talents de comédienne peuvent être porter à ton crédit. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafleur
avatar

MESSAGES : : 128

MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   Dim 13 Mai - 7:47

    Elle avait perçut ce frisson, léger, alors que ses lèvres venaient taquiner son oreille. Cela lui suffisait amplement. Le simple fait de lui inspirer du dégoût la comblait. Elle fonctionnait ainsi, préférant largement voir les gens la mépriser, la détester. Elle les poussait à agir de la sorte, les poussait à ressentir de tels sentiments à son égard. Comme en cet instant, jouant de cette proximité écœurante pour le pousser à bout. Ce frisson sonnait comme une victoire. Mais elle n’en avait pas finit, profitant du fait qu’elle ait accaparé son attention, la blonde expédia son adversaire à terre, avec un peu plus de délicatesse que la première fois. Le but n’était pas de lui faire mal. Jouant encore un peu plus avec ses nerfs, les mains de la belle se glissèrent sous un pan du kimono du japonais, jusqu’à ce qu’elle finisse par planter sa dague à côté de son visage. Se penchant en avant, elle lui avait alors signalait qu’elle le battrait toujours. Sur tous les terrains. Elle en était persuadée, ce fut pour cela qu’elle n’hésita pas. Elle ne se pensait pas invincible, loin de là, et le nom des personnes pouvant la battre flottaient dans son esprit. Mais à ses yeux, Kensei n’en faisait pas partit. Peu importe. La rafleuse fut tirée de sa rêverie par le japonais, ce dernier prenant la parole. Gourgandine ? Elle fut presque surprise de l’entendre employer ce vocabulaire, c’était trop intelligent pour lui. Un sourire narquois vint orner le visage de la demoiselle. Mais ce fut avec sérieux qu’elle l’observa ensuite.

    En effet il venait de s’entailler de lui-même la joue, sans sourciller, se contentant de la fixer droit dans les yeux. Hum, il fallait avouer que la provocation était jolie. De même que ses yeux en vérité, c’était bien la seule chose qu’elle trouvait plaisante chez lui, ces prunelles semblable à des saphirs. Mais peu importe, ce qui fut important, ce fut les mots qu’il prononça ensuite. Il évoqua le manque de dignité de la belle. Cette dernière s’autorisa un sourire amusé. Cela était loin d’être une insulte à ses yeux. Elle estimait avoir sa fierté, qui lui jouait souvent des tours, mais en effet elle était loin de posséder un sens de l’honneur très développé. Pour elle il n’existait qu’un but, et peu importe les moyens d’y parvenir. Du moins c’est ce dont elle essayait de se convaincre. Quoi qu’il en soit, si pour atteindre une cible elle devait jouer la comédie et charmer le concerné, elle n’hésiterait pas une seule seconde, c’était un challenge qui était loin de lui faire peur. Son corps était une arme comme une autre, que ce soit en combat ou durant ce genre de situations. Peu importe, ce fut un sourire narquois aux lèvres que la rafleuse s’amusa à signaler un fait à son interlocuteur, d’une voix moqueuse.

    « Je te signale que je t’ai déjà mis à terre une fois. Et arrête de te plaindre tu veux ? Tu t’es engagé sur un terrain trop dangereux pour toi, alors assume au lieu de m’insulter pour excuser ta faiblesse. »

    Pathétique. Mais elle n’ajouta rien d’autre, de toute manière le japonais était déjà en train de la repousser, avec cette brutalité qu’elle lui avait toujours connue. Pour quelqu’un se prenant pour un samouraï fier et élégant, il manquait sincèrement de délicatesse. Certes elle ne méritait probablement pas de tels égards, mais elle ne voyait en lui qu’une brute misogyne, incapable du moindre respect pour qui que se soit. Elle se trompait peut être à son sujet, et encore elle était persuadée qu’il restait un enfoiré finit, mais encore une fois elle s’en moquait. La jeune femme se retrouva donc allongée dans le sable, usant de ses coudes pour se redresser légèrement. Ignorant le rafleur tandis qu’il se relevait, elle se contenta de récupérer sa dague qu’elle rangea dans son fourreau. Ce ne fut qu’à ce moment précis qu’elle daigna de nouveau jeter un coup d’œil à son interlocuteur. Elle dut se retenir de rire devant la situation. Lui debout, droit et fier, dans une posture qui se voulait presque dominante, comme s’il voulait informer sa supériorité. Bon dieu, elle aimait voir les hommes la dominer de par leur taille ou leur corpulence. Comme si la petite taille de la blonde, en comparaison, témoignait de sa soumission. De son côté, elle ne se sentait nullement gênée ou même intimidée par cette situation, restant tranquillement allongée, levant les yeux vers lui en signe de provocation. Même à terre, elle vous crachera à la gueule, soyez en assurés. Cependant elle fut légèrement surprise face au compliment qui vint ensuite, cela la changeait de ces histoires à dormir debout dont elle ignorait tout. Lâchant un soupir la blonde se releva alors tranquillement, s’époussetant pour ôter le sable de sa tenue. Quelques pas suffirent à la demoiselle pour rejoindre son interlocuteur, se postant face à lui. Ce fut d’une voix étonnement calme qu’elle répondit.

    « Je me moque de tes compliments, va donc les offrir à un autre, je n’ai pas besoin des paroles d’un serpent. »

    Baissant les yeux à son torse, elle y posa sa main afin de réajuster un pan de son kimono. Puis, sans un mot de plus mais après un dernier regard, elle contourna le japonais et s’éloigna. Il était inutile de s’éterniser ici. Au fond, il fallait admettre que Kensei lui avait offert une distraction suffisante pour qu’elle en oublie la rafle qu’elle avait menée un peu plus tôt. Cependant elle était persuadée qu’elle en entendrait parler d’ici peu, tout comme elle était persuadée qu’elle reverrait Kensei. Cette idée était d’ailleurs loin de l’enchanter, la présence de ce dernier n’étant pas spécialement dérangeante, mais étant loin d’être agréable également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Mauvaise idée que celle ci [Pv Kensei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: QUART OUEST :: ➢ Mer des brumes :: » Plages de cendres-