FERMETURE DU FORUM :www

Partagez | 
 
 Jungle trip : food quest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chimère
avatar

MESSAGES : : 10

MessageSujet: Jungle trip : food quest   Dim 8 Avr - 18:19

Le nombre de choses qui t'agacent dans une jungle n'est plus à compter, tu te perdrais ou alors ne saurait aller jusqu'au chiffre désiré. Après tout, tu ne vas plus à l'école depuis longtemps, ce que tu ne pratiques pas régulièrement tu l'as oublié, au profit de ta haine pour les Rafleurs. Cela te sert toujours plus que les enseignements mathématiques superflus qui servent "pour dans votre maison dans le futur", comme on dirait à de pauvres petits enfants que l'on prend toujours pour des arriérés. Mais toi tu n'as pas de maison ; ta maison c'est dehors, c'est parfois la jungle, comme aujourd'hui. Tu sais bien que ce n'est pas l'idéal pour un être humanoïde de vivre comme ça, mais tu n'as pas le choix. Ils ont pourri la vie de ta mère, ils pourrissent la tienne. Et pourquoi ? Parce que les manitous, au moment où tu es née, n'ont pas été fichus de maintenir le niveau de matière organique dans l'air. Au fond de toi, tu sais qu'ils n'y peuvent sûrement rien, mais tu éprouves pour eux une haine sans borne. C'est comme ça, tu es une enfant.

Aujourd'hui tu te promènes un peu, en quête de quelque chose à manger. Ce matin tu voulais chasser ou récupérer des plantes, mais tout ce que tu voyais avait déjà été partiellement grignoté par quelques créatures dont tu ne veux connaître la nature, aussi hideuse qu'elle puissent être. Quoique entre monstruosités vous pourriez peut-être vous entendre. Tu frappes tes mains contre des joues, te punissant d'avoir de telles pensées. Maman t'as toujours dit que tu étais la plus jolie des petites fille et tu la crois. La parole d'une mère est absolue. Remise de tes émotions tu reprends ta route à travers la jungle, arrive devant un arbre de taille conséquente. Pensant qu'il y a des baies ou quelque chose du même genre sur les branches hautes tu commence à l'escalader. Tu es bien sûre assez musclée pour le faire, mais tes "ailes" t'empêchent de te faufiler comme tu le veux entre les branches. Quelle plaie. Énervée, tu cries à leur attention

« Vous faîtes chier ! »

Vulgarité dont tu te serais d'ordinaire bien passée. Tu préfères les garder pour les Rafleurs, ces êtres qui ne méritent qu'aucune autre parole ne leur soit adressée. Ou bien tu ne leurs parle pas, tu te contente de les exécuter froidement, car tel est ton rôle de justicière.

Difficilement, mais sûrement, tu arrives au sommet de l'arbre. Les branches sont plus fines, une fois de plus le poids de tes ailes sera handicapant. Tu en repères une qui n'est pas trop mince et t'aventure dessus. Au pire tu retombera sur des feuilles qui sont en dessous, tu ne risques pas de te faire trop mal. Tu as déjà vécu pire. De petits fruits rouges sont visibles, tu tends le bras pour en attraper un, croque dedans. Du jus te dégouline le long de la bouche, tu n'en as que faire. Personne ne va te voir, personne ne pourra te réprimander pour manger comme un cochon. C'est bon d'avoir un petit quelque chose dans l'estomac.

Soudain tu entend un bruit en bas. Surprise, tu veux tourner la tête pour voir de quoi il s'agit, trébuche dans un mouvement maladroit. Une foultitude de pensées te passe dans la tête. Tu te questionnes sur l'identité de la créature qui a produit le bruit, te demande si ce n'était pas que ton imagination, si tu ne vas pas te casser le dos qui est déjà en piteux état sur un des bras de l'arbre, panique légèrement, te rattrape de justesse à une branche plus basse en poussant un petit cri.

« Gyargh ! »

Certes tu es sauvée, mais tu aurais pu te trouver dans une situation bien plus confortable. Tu es pendue par les bras et les jambes plus bas dans l'arbre et espère sincèrement ne pas avoir été repérée, bien que tu en doutes. Un bref coup d'oeil au dessous de toi te permets de confirmer que peu de feuilles peuvent te cacher de la vue des créatures basses. Pourtant tu ne bouge pas pour t'enfuir, tu attends de voir. Adolescente, tu est encore un peu curieuse. Surtout, tu aimes le danger. Si c'est un Rafleurs, il va tâter de la puissance destructrice de tes ailes, sans aucun doute. Face à eux, tu n'as pas peur de courir la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 19

MessageSujet: Re: Jungle trip : food quest   Dim 8 Avr - 19:53

Chaque groupe, qu’il soit soudé ou non-centralisé est régit par des règles. Les règles, il les suivait, parce qu’il le fallait. Il avait encore besoin des rêveurs… Malheureusement chez les rêveurs il y a des règles… Rien ne peut marcher s’il n’y a pas de règles… La prison était un exemple de cette théorie.
Il y croyait dur comme fer.

Auparavant, il ne s’était jamais aventuré dans a jungle seul, et voilà qu’il devait maintenant ramener à manger aux autres. Plus aucun respect ces jeunes… Cependant avait hâte de découvrir ce que cette jungle renfermait, il avait hâte de gouter ses fruits et ses plantes. L’excitation montait, il devenait incontrôlable. Plus besoin de cette « nourriture de synthèse » qu’il mangeait depuis son arrivée….
C’est ainsi qu’il commença à courir dans la forêt. Il courait moins vite que dans sa jeunesse, quand il faisait des courses dans les forêts au Canada. La végétation n’était pas la même. Ah, s’il avait eu les moyens d’organiser une expédition en Amazonie, il aurait plus d‘expériences des jungles…
Son regard s’arrêta soudainement sur un arbre. Il ne rêvait pas… c’était bien un fruit! Un bon fruit juteux et croustillant, naturel sans aucun traitement, un fruit comme à l’extérieur! Il n’y en avait pas qu’un mais une dizaine!
Levant doucement son bras vers le fruit ressemblant à une poire, il fut coupé par un grognement. La « pomme » commençait à bouger, déployant des pattes et des ailes, ouvrant de petits yeux monstrueux. Ce n’était pas un fruit mais un insecte. Sans se poser de question, il en saisit deux, et vivement broya le premier dans sa main…Du sang jaune gluant coulait, la bête mourut instantanément. Quant à la seconde, il planta ses dents dans sa chair et en arracha un morceau.

-C’est…c’est délicieux! C’est unique! C’est incroyable!

Il criait, il pleurait de joie. Il se demanda alors comment les autres réagiraient en le voyant danser tel un singe…C’est vrai, il était plus âgé, il devait montrer l’exemple…Il ouvrit son panier en feuille et y glissa une dizaine de bêtes, qui se laissaient faire docilement. Bien, il devait trouver d’autres denrées! Mais, malgré son élan de joie, il eût un horrible frisson… Il se rappelait… Il se rappelait de cette nuit en Espagne…Du sang et des pleurs, de ce qu’il n’avait pas réussi à empêcher. Non, il ne voulait vraiment pas s’en rappeler. Il ne devait pas s’en rappeler.

-Bon, n’en parlons plus…

Il se voyait se parler à lui-même…Bon sang, il était vraiment marqué par les âges… Sa peau commençait à se rider, ses yeux se fermer…Il avait oublié son âge, coincé dans cette immense prison froide, sans pour autant avoir de billet retour.
Au final il continua d’avancer, il pensait… Il pensait aux chimères qui l’émerveillaient, il pensait a la petite maison de Close ans laquelle il avait mis ses affaires, il pensait à ses amis du monde entier…Il se demandait si Kate avait épousé Jonathan, il se demandait si Abdel avait finalement retrouvé ses parents, il pensait à l’extérieur…
Soudain, il sentit son ventre se crisper. Il avait déjà ressentit ça… quand il avait intentionnellement bu de l’arsenic…Il s’était empoisonné avec l‘insecte-fruit. Pas de temps à perdre, il se mit à genoux, ouvrant sa main pour la plonger au fond de sa gorge…Ce n’était pas la première fois ni la dernière qu’il se faisait vomir, mais il fit un bruit prodigieux qui perça le silence de la jungle déjà si froide et triste.
A peine se relevait-il qu’il entendu un bruit sourd. Comme si cela provenait de l’arbre en face de lui. Comme la fois où il avait vu un koala tomber d’une branche en Australie…Il se coucha à terre, attendant, guettant le moindre bruit. Il fallait d’abord identifier le danger, l’évaluer et le maitriser… Il espérait juste ne pas retomber sur un ours, il n’avait plus d’oeuil à perdre.

-Il y a quelqu'un?

Pas de réponse. Juste le vent. Un animal aurait répondu en fonçant sur lui…Il devait s’agir d’une personne… Il ne voulait vraiment pas tomber sur un rafleur…

-Je ne suis pas une chimère. Vous pouvez m’appeler L. Je ne veux de mal à personne. Manifestez vous si vous me comprenez…

Toujours pas de réponse… Il fallait essayer autre chose…

-I am not a, euh …. a « chimère »! You can call me…

Il stoppa net. La personne venait de réagir. Il avait établi un contact. Reste encore à savoir avec qui. Doucement, il vit la forme se libérer des branches pour apparaître devant ses yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère
avatar

MESSAGES : : 10

MessageSujet: Re: Jungle trip : food quest   Ven 13 Avr - 22:12

Accrochée à ta branches, le souffle coupé, le dos douloureux, tu attends un quelconque signe de la part de la chose qui est au pied de l'arbre. Tu ne sais pas encore comment tu vas réagir, tout dépendra de son identité... Sous réserve que tu parviennes à l'identifier, bien sûr. "L", soit... Mais pourquoi préciser qu'il n'est pas une chimère ? Tu te mords les lèvres, constatant une nouvelle fois que tu n'es qu'un sale monstre hideux auquel personne ne voudrait ressembler. Tu penses à ta mère. De fait tu ne dis rien. Certes il ne s'agit sûrement pas d'un Rafleur, mais cette remarque sur ce que tu es te touche bien que tu sois habituée. Jamais personne ne peut poser les yeux sur toi sans avoir de préjugés. Tu hésites à parler. Peut-être que si tu restes dans ton arbre, comme ça, il ne se passera plus rien et tu pourras repartir tranquille une fois que la créature douée de parole s'en sera allée.

Ton dos te fais mal, plus intensément qu'à l'habitude puisque tes "ailes" sont tournées vers le bas, pèsent un poids immense sur tes bras et ta colonne vertébrale. L'individu que tu suppose être un rêveur tente de parler une langue qui t'es inconnue. Tu te demandes ce à quoi il pense avoir affaire. Pas à une chimère en tout cas. D'ailleurs il recommence à employer ce terme, êtes-vous si répugnantes que cela ? Il faut croire. Parfois tu aurais aimé naître, peut-être en tant que chimère, mais avec des morceaux métalliques invisibles, comme une partie de ton squelette. Les ronces que tu trimballes derrière toi sont pratiques pour tuer, certes, mais pas pour passer inaperçue. Cela n'est pas pour rien que tu vis actuellement dans la jungle. Avec toutes les formes qui se confondent, il suffit que tu restes immobile et personne ne te vois. Deux nouvelles branches au milieu de cette végétation luxuriante. Qui irait noter le bleu acier visible dans les reflets de lumière ?

Tu entends un craquement, puis un autre. Tu es trop lourde pour cette branche à laquelle tu te tiens. Rapidement tu évalues la situation et constates que tu es au bout de cette dernière, ce qui signifie que tu pèse encore plus et que les chances pour que cette dernière se brise sont multipliées. Tu vas devoir te montrer, tu n'en a pas tellement envie. Qui que puisse être "L", il te méprise d'avance, tu as pu l'entendre.

Crac.

Cette fois tu ne cries pas, tu t'y attendais. Tu te laisses tomber lourdement au sol, pliant tes jambes à la réception pour minimiser les dégâts. Tu as entendu un de tes genoux craquer, tu essayes de ne pas y prêter attention. Ce n'est qu'un os qui s'est déplacé et replacé, dans ton cas, tu n'es plus à cela près. Partiellement dissimulées dans un buisson qui se trouvait là, tes ailes cachées dans les feuilles. Tu restes en position accroupie, comme sur des starting-blocs. Ainsi tu pourras piquer un sprint si besoin est. Dialoguer, dieu que tu n'aimes pas ça. Ton regard se lève vers l'individu que tu n'aimes déjà point. Un homme, il n'a pas l'air menaçant, mais ça tu le savais déjà à sa tentative de communication en langage étrange.

« L, ou peu importe votre nom, je vous prierais de partir, maintenant. »

Tu n'as pas l'intention de faire quoi que se soit avec cette personne. Tu tiens à ta solitude et le seul fait qu'il se trouve au même endroit que toi t'énerves. Tu ne supportes que peu de présence. Enfin, pour être correcte, tu dois justifier ce que tu viens de dire. Alors tu annonce :

« Comme vous l'avez dit, vous n'êtes pas une chimère. »

Te montrer ? Pourquoi pas ? Après tout ce n'est pas comme s'il pouvait être d'une quelconque menace pour toi. Personne n'est une menace. Il suffit que tu lance une de tes ailes meurtrières vers l'avant pour transpercer le cœur de n'importe quel Rafleur, comment un simple rêveur pourrait-il résister à ton assaut ? Ainsi tu te décale sur le côté en restant en position de départ de course. L'une de tes ailes est bien visible, les cristaux y étant accrochés miroitant avec les multiples lumières de la jungle. Tes yeux rouges sont vides lorsque tu les poses sur "L", c'est plus convaincant ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveur
avatar

MESSAGES : : 19

MessageSujet: Re: Jungle trip : food quest   Mar 22 Mai - 18:12

Tout semblait assez peu réaliste pour Lukas. La silhouette qu'il distinguait derrière les buisson n'était guère grande, ni imposantes, mais il voyait se déployer ces immenses ailes depuis sa position. Pour lui, cela aurait été difficile de ne pas reconnaître une chimère, vu le ombre de ceux-ci qu'il cotoie. Tout d'un coup, il entendit une voix. Pas une voix brutale, pas une voix agressive ni souffrante, mais surtout la voix d'une petite fille.
Une petite fille dans la jungle... Après tout, pourquoi pas, vu le nombre de fous qu'on retrouve dans cette prison, il se peut que certains se cachent dans des endroits reclus. Pour lui, tout était déjà joué. Il prit son temps pour se lever, enlever la poussière de ses vêtements et dire tout haut :

« Il me semble ne pas m'être présenté. Je suis Lukas Doiski, ça tu le sais peut-être déjà. Maintenant, la politesse serait que tu te présente. Je n'ai pas l'intention de partir tant que je ne saurais pas à qui j'ai à faire. »

Ignorant le danger qu'il prenait, il se mit doucement a avancer, bien que menacé par les joyaux qui pouvaient le transpercer à tout moment. Ou bien peut-être qu'il n'avait pas encore réalisé dans quelle situation il s'était mis. Sans armes, sans renfort, sans ressources pour se défendre, au milieu de l'épaisse jungle, avec cette chimère qui le menaçait. C'est ce que tout le monde aurait pensé, que c'était perdu et qu'il fallait simplement faire demi-tour, voire s'enfuir, face à cette menace. Mais pour lui, quelle était la menace ? Une petite fille, seule dans la jungle, qui se cache désespérément derrière un buisson ? Pourquoi la laisser seule ? Pourquoi ne pas lui parler ?
La curiosité qu'il avait pour les chimères était assez spectaculaire . Selon lui, elles étaient presque des sur-humains, une étape de l'évolution, un pas en avant. C'est pour ça qu'il désapprouvait les rafleurs.
Il n'avait même pas fat un mètre qu'il prit doucement la parole:

« Tu n'as rien à craindre, je ne suis pas un rafleur. Je ne suis ni armé, ni dangereux, à ce que je sache. Tu as faim ? J'ai de bons fruits dans ma sacoche . Viens, sors de ta cachette, je ne te ferai aucun mal. »

Il continua de s'approcher tranquillement du buisson, tel un moine sur du charbon brulant : insouciant, serein, on pouvait même se demander s'il n'était pas en pleine hallucination.

Chaque pas devint plus lourd, plus lourd encore, comme si quelque chose n'allait pas. Soudainement, il tomba à terre, après avoir craché une gorgée de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jungle trip : food quest   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jungle trip : food quest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Trip à trois!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jail World :: QUART OUEST :: ➢ Jungle-